dimanche 29 juin 2014

Je garde, je jette ? Le bilan beauté de juin 2014


J’y crois à peine mais il est déjà temps de dire bye bye au mois de juin. C’est moi où le temps passe de plus en plus vite ? J’ai l’impression d’avoir chaque fois un peu moins de temps pour faire tout ce que j’ai envie/dois faire. J’ai quand même trouvé une petite heure pour me poser et faire le bilan cosmétique du mois écoulé. Je n’ai pas encore totalement repris en main le blog comme je l’espérais mais restons au moins fidèle à ce rendez-vous, c’est déjà un début.


Pour ce mois de juin, on compte une nouvelle fois 7 morts au combat. Merci les produits d’hygiène. Mais ô joie, parmi ces victimes, il y a aussi du maquillage. C’est là que tu voies que tu es une cause perdue pour l’humanité, quand tu commences à sauter de joie tout en applaudissant des deux mais au moment où tu termines un produit de maquillage. La beauty addict que je suis en cumule tellement qu’il est rare d’en voir le fond. Alors quand je viens à bout de l’un d’eux, c’est limite si je ne fais pas péter le champagne. Surtout que dernièrement, j’en ai fini plusieurs. Youhou. Mais revenons à nos moutons. Ces 7 produits terminés, je les garde ou je les jette ? Ou plutôt, je rachète ou non ? 


BB Cream Age Defense SPF 30, Clinique
OUI
Tu sais que si je n’ai pas du tout adhéré au phénomène BB Creams, quelques-unes ont quand même réussi à se faire une place dans ma salle de bains. Et parmi elles, la BB Cream de Clinique. Si j’aime aussi beaucoup celle d’Erborian, je ne l’ai jamais utilisée seule (je la mélange en général à mon fond de teint pour une meilleure couvrance ou je m’en sers de base). En revanche, la Clinique a su se suffire à elle-même. Mieux, l’été, quand mon teint fait un peu moins peur, elle a su s’imposer et remplacer mon sacro-saint fond de teint (ce qui vu mon addiction au fond de teint en dit beaucoup sur mon appréciation du produit). Moyennement couvrante, elle est parfaite quand tu n’as pas trop d’imperfections (moi en été donc, pas en hiver). Elle unifie bien le teint et atténue les petits défauts de la peau. Et puis, pour moi, c’est une vraie BB Cream, pas une simple crème teintée rebaptisée pour le marketing. Et ça, face à la déferlante de l’alphabet beauté depuis deux ans, c’est un plus. 


Eau Coiffante Pure, Timotei
OUI
Dès que le soleil est de retour et que mes cheveux peuvent sécher à l’air libre, je laisse tomber mes appareils coiffants chouchous pour laisser boucler ma chevelure naturellement. Certes j’aime mon fer à boucler et mon lisseur, mais quelle liberté d’avoir une jolie crinière sans avoir à passer plus d’une demi-heure à la coiffer. Le hic, c’est que pour que mes ondulations soient belles, je dois les fixer. Car je suis dans un entre-deux : je ne suis pas une vraie bouclée et pas une lisse non plus. J’ai une tendance à onduler mais je ne peux laisser ma chevelure vraiment au naturel. Il me faut un peu d’aide sinon mes cheveux ne ressemblent à rien. Et trouver le bon coiffant qui définisse de jolies ondulations sur mes cheveux (et ne les laisse pas se transformer en une touffe frisottante), le tout sans les cartonner, n’est pas si simple. Cette eau, elle, faisait parfaitement le job. Elle m’a accompagnée l’été dernier, je l’ai retrouvée avec plaisir à Cuba et elle a continué à parfaitement me coiffer quand le beau temps est revenu à Paris. En revanche, depuis que je l’ai terminée, je galère un peu pour trouver un coiffant qui me fasse aussi des jolies boucles. Pas simple je te dis.


Gommage Corporel Lissant Deadsea Plants, Ahava
OUI
J’ai beaucoup aimé ce gommage. C’est un exfoliant comme je les aime avec de gros grains qui gomment bien la peau sans être trop agressifs. Sous la douche, je les sentais bien. Même avec l’eau qui coulait, ils restaient assez accrochés/collés (sûrement grâce à la texture gelée) pour que j’ai le temps de bien gommer ma peau. Mais une fois le travail accompli, ils se rinçaient très bien. Ils glissaient touts seuls, pas besoin de frotter avec les mains pour me débarrasser des grains. La parfaite combinaison en somme. Bon, je n’étais pas forcément hyper fan de son parfum mais ce n’est pas grave, du tout, car il était discret et surtout ne restait pas sur la peau.


Savon Le Naturel Extra Pur de Marseille Huile d’Olive
OUI
J’aime beaucoup la version originale, celle qui sent le savon de Marseille, de ce pousse-mousse dont je me sers comme savon pour les mains. Vous l’avez d’ailleurs déjà vu passer deux fois par ici. A priori, j’avais pourtant de gros doutes sur cette version là. J’avais peur que ça ne sente l’Huile d’Olive. Ca ne me dérange pas pour l’huile démaquillante DHC par exemple mais pour un savon pour les mains en revanche, ce n’est pas la même histoire. Je ne sais pas si ça vous le fait aussi, mais mes mains s’imprègnent vraiment beaucoup de l’odeur du savon que j’utilise (ce qui n’est pas du tout le cas avec ma peau et le gel douche). Or j’ai souvent les mains sous le nez. Ce qui fait que quand elles sentent un parfum que je n’aime pas, ça m’incommode vraiment. Petite crainte donc pour celui-ci, car je ne me voyais pas sentir la salade des mains (oui, pour moi l’huile d’olive m’évoque la salade). Mais en fait, ce savon sent très bon. L’odeur d’olive est vraiment très légère, presque imperceptible. Ca sent juste le savon de Marseille, le propre quoi. Je valide donc totalement.


Baume de Soin Après-Shampooing Color Protect, Pantene
OUI
Je crois que je le répète à chaque fois que j’en termine un mais les après-shampooings Pantene sont vraiment mes préférés. Ils démêlent parfaitement sans que j’ai à m’arracher les cheveux et comme vous le savez le démêlage est le critère principal (primordial même) sur lequel je juge un après-shampooing vu que mes cheveux font des noeuds de malade. Protège-t-il la couleur ? Franchement je ne sais pas. J’avoue que pour la grande majorité de son utilisation, je n’avais pas vraiment les cheveux colorés donc il n’y avait rien à protéger. Juste à démêler.


Mousse Nettoyante Douce, Fleurance Nature
OUI
C’est une bonne mousse nettoyante, rien à redire. Après, j’avoue que pour les nettoyants visage, j’ai tendance à tous bien les aimer car à part ceux qui sont trop décapants, ils font tous bien le job. Le petit plus de cette mousse tout de même, c’est que c’est du bio qui ne sent pas le bio. Je ne suis pas une grande fan de bio parce que ça sent souvent les plantes et je déteste le odeurs vertes. Oui, je n’aime pas quand ça sent la nature (je suis une citadine jusque dans ma sensibilité olfactive). J’ai donc été agréablement surprise de découvrir le parfum très discret de cette mousse. A noter toutefois, elle sentait un peu plus fort vers la fin. Je me suis demandée d’ailleurs si elle n’avait pas tournée. Comme j’ai pas mal voyagé, je l’ai utilisée de manière intermittente (ce n’est pas elle que j’emmenais en voyage), j’ai donc mis beaucoup plus longtemps à la finir. Plus de 6 mois.


Chuchotement du temps, Doux Me
OUI

Encore du bio qui ne fait pas bio et ça je dis oui. Un joli packaging girly, un parfum agréable pas du tout vert : on est ici dans le bio plaisir. C’est bien d’avoir du bio un peu différent, moins « moralisateur », plus « fun ». C’est ce qui a fait que moi qui ne suis pas du tout bio, j’ai tout de même eu envie de tester cette crème (alors qu’en général, je refile tout de suite tous mes soins bio aux copines qui sont à fond dedans). Après, pour être honnête, je reste une fervente fidèle du chimique. Je ne me suis pas convertie au bio et je suis retournée avec plaisir vers des soins moins verts. Ca reste ce que je préfère. Pour plusieurs raisons. Déjà, même si les marques font de gros efforts côté galénique, on n’a pas forcément des textures aussi agréables dans le bio. Côté stabilité de la formule, ce n’est pas toujours ça non plus. Comme avec la mousse, je me suis ainsi demandée si vers la fin, la crème n’avait pas tournée. Elle ne s’appliquait plus aussi facilement qu’au début, ça faisait des petites traces blanches qu’il fallait bien masser pour faire pénétrer. Après, comme la mousse, j’ai mis très longtemps à la finir à cause d’une utilisation pas régulière, plus de 6 mois aussi. Ca a peut-être joué. Plus généralement, vu mon beauty addictisme, je mets souvent très longtemps à finir mes cosmétiques. C’est une des raisons pour lesquelles le bio n’est pas pour moi. J’ai besoin de produits qui tiennent la route très longtemps. Et puis surtout, je ne serais jamais une bio addict car je refuse de me priver de certains actifs « chimiques » issus de la recherche scientifique. C’est peut-être bête mais je pense les crèmes classiques plus efficaces (notamment pour lutter contre le vieillissement cutané). Mais c’est une autre histoire, beaucoup plus vaste que cette simple crème. Alors revenons à cette crème justement, débat mis à part. Elle a bien des atouts et saura séduire les bio addicts et les autres.

Et voilà pour ce bilan cosmétique de juin, 100 % positif. Ca faisait longtemps que ça n’était pas arrivé. On se retrouve fin juillet pour le nouveau bilan du mois écoulé.
Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. Wahou, que du OUI, c'est rare :D

    RépondreSupprimer
  2. Ton bilan est plutôt positif ! tu rachètes tout ?
    Bravo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yes, tout. Même si évidemment sur le lot il y en a que j'aime plus que d'autres, dans l'ensemble je suis plutôt satisfaite.

      Supprimer
  3. Je testerai bien la BB cream Clinique et le nettoyant Fleurance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour l'été, la BB de Clinique est vraiment bien.

      Supprimer