dimanche 25 janvier 2015

Mes petits baumes pour les lèvres chouchous


Il s’est fait attendre mais ça y est le froid est là, et bien là. Et ma peau n’apprécie pas du tout cet hiver tardif. Depuis une semaine, je tiraille de partout et les traditionnelles zones de sécheresse qui apparaissent chaque année sont de retour. Résultat, je me tartine de crème. Au diable la paresse, mes jambes ayant viré crocodile, je ne zappe plus min lait corps. Quant aux mains, n’en parlons pas, ma crème et moi on a quasi fusionné. Parce que ça fait mal. Mes mimines crient en effet à l’aide après chaque lavage. Mais le pire, je crois que ce sont les lèvres. J’ai toujours les lèvres un peu sèches mais là, elles morflent. Parce qu’elles sont dépourvues de film hydrolipidique – la barrière composée d’eau et de gras qui protège la peau des agressions extérieures mais empêche aussi l’évaporation de l’eau et donc la déshydratation -, les lèvres sont naturellement plus fragiles. Incapables de se défendre contre le froid, c’est donc la zone qui souffre le plus de l’hiver.


Pour ne rien arranger, en ce moment, comme je ne peux pas me maquiller les yeux (ou à peine), je compense en misant tout sur la bouche avec des rouges à lèvres ultra pigmentés, souvent mats (je suis dans une phase mate). Et s’ils ne sont pas à proprement parlé asséchants - leurs formules ayant été grandement améliorées -, quand j’en porte plusieurs jours de suite, le soir, mes lèvres me rappellent à l’ordre. Plus que jamais, mes baumes à lèvres sont donc mes meilleurs amis. J’ai toujours été accro aux baumes à lèvres. Toutefois, depuis quelques temps, mes habitudes ont un peu changé. Moi qui ne jurais que par les petits pots et détestais les sticks, j’en suis revenue. Les pots n’étant pas hyper hygiéniques quand même, durant la journée, j’ai désormais rejoint la team stick. Et puis surtout je suis beaucoup moins collectionneuse. Avant, dans mon sac, j’aurais pu ouvrir un Sephora uniquement dédié aux baumes à lèvres tellement j’en accumulais. Désormais, je n’en ai plus que deux. Mais ils ne me quittent plus tant je les aime. Alors, même si ce ne sont absolument pas des nouveautés, je me suis dit qu’ils méritaient que je vous en parle.


Mon premier chouchou est le Stick Lèvres Ultra Riche Beurre de Karité de L’Occitane en Provence. Vous le savez, la gamme au karité est ma gamme préférée chez L’Occitane. Je suis complètement addict à son parfum mais surtout je la trouve ultra efficace. Enrichie en beurre de karité, elle est très très nourrissante (sans être collante). C’est une des gammes que je conseillerais sans une once d’hésitation. Et pas un produit en particulier d’ailleurs, tous les produits sont top. Mais aujourd’hui, on va parler de ce baume à lèvres. Lui et moi, on a une drôle d’histoire. En mars dernier, dans l’avion qui m’emmenait vers Cuba, mes lèvres ont commencé à tirailler. Merci, l’effet de la clim. Je me suis donc mise à fouiller mon sac à la recherche de mon baume à lèvres (qui est quand même l’un des indispensables d’un voyage en avion). Mais dans mon sac, point de baume (il faut toujours que j’oublie quelque chose quand je pars en voyage). Panique à bord car mes lèvres commençaient à bien me faire mal. Désespérée, les lèvres en feu, à l’escale à Madrid, j’ai donc filé au duty free. Dans l’absolu, ça me saoulait un peu d’avoir à shopper un baume à lèvres alors que j’en avais des dizaines à la maison, mais je n’avais pas le choix. Pour essayer de voir le verre à moitié plein, j’ai décidé d’opter pour un produit que je n’avais pas en stock, pour tester quelque chose de nouveau. Mais en même temps, je ne voulais pas prendre n’importe quoi, parce que je voulais quelque chose d’efficace. Mes lèvres étaient dans un tel état que je ne pouvais me permettre de me rater. Finalement, étant déjà totalement fan de la crème mains et du lait corps karité, j’ai finalement choisi le stick lèvres de la gamme. Et j’ai eu raison, il ne m’a absolument pas déçue. 


Aussitôt appliqué, mes lèvres allaient mieux et ne tiraillaient plus. Il a ensuite parfaitement combattu le dessèchement dû à la clim de l’avion pendant le reste du voyage. Et depuis, il ne m’a pas quitté. Son efficacité lui a garanti une vraie fidélité de ma part. Et je l’apprécie encore plus depuis que l’hiver est revenu car il soulage vraiment mes lèvres. Il les hydrate et les nourrit parfaitement, mettant fin aux tiraillements qui font mal. Mais il les répare aussi. Je sens vraiment une différence – et assez rapidement – sur les petits bobos dus au froid ou aux mordillements. Il a également un effet protecteur. Au début, j’étais un peu déçue parce que son parfum n’est pas le même que celui de la crème mains ou du lait corps – ce n’est pas le parfum que j’adore tant. Mais finalement, ce n’est pas plus mal. Il sent quand même très bon mais c’est une odeur vraiment très légère, qui n’est pas omniprésente et ne dérange donc pas. Sa texture légèrement différente des autres baumes à lèvres peut aussi perturber. C’est une texture un peu façon cire et parfois granuleuse. En fait, c’est une texture de beurre mais en stick. Si j’ai été surprise au début, désormais, j’en suis fan. Parce qu’elle a beau être riche (et donc nourrissante et très efficace), elle reste agréable à porter. Elle n’est ni grasse ni collante. J’ai toujours pensé que les baumes en pot (parce qu’ils pouvaient se permettre une texture plus épaisse) étaient forcément plus efficaces que les sticks. Mais ce stick là vaut tous les pots je trouve. Bref, ce baume est parfait et il est devenu un indispensable pour moi. C’est mon meilleur allié pour survivre à l’hiver et je vous le recommande sans hésiter. Le seul bémol finalement, c’est son packaging un peu fragile, comme tous ceux des sticks classiques.


Passons maintenant à mon deuxième chouchou, lui aussi énorme coup de cœur : le Baby Lips Cherry Me de Gemey-Maybelline. Oui, comme beaucoup, moi aussi j’ai craqué pour les Baby Lips. Il faut dire qu’avec leur packaging coloré très fun et l’énorme communication autour de leur lancement, ils se sont faits remarqués. Mais comme souvent quand il y a beaucoup de marketing derrière le lancement d’un produit, ils ont ensuite fait pas mal de déçues. Les Baby Lips ont été beaucoup encensés à leur sortie mais aussi beaucoup critiqués. Ce que je peux comprendre. Mais c’est dommage. En fait, on en attendait trop donc on a forcément été déçue. J’ai l’impression que, de plus en plus, en survendant leurs produits, les marques se tirent une balle dans le pied. On en attend alors l’impossible et quand il n’arrive pas – ben oui, il n’y a pas de miracle en cosmétique – le produit en prend ensuite pour son grade. Alors qu’il n’était pas forcément mauvais à la base. On lui a juste fait promettre un peu trop. C’est pourquoi j’essaie de plus en plus de faire abstraction du discours marketing qui survend un produit et provoque donc forcément de la déception pour ne le juger que sur sa vraie valeur. Je ne m’attends pas à ce qu’une crème anti rides fasse disparaître complètement mes ridules (une fois que la ride est là elle est là) ou qu’un mascara me fasse des cils aussi longs que de vrais faux-cils.


Pour ce baume, je n’en attendais pas non plus quelque chose de révolutionnaire. Je savais qu’il ne serait pas le baume le plus nourrissant sur la planète beauté. Car, pour moi, un baume coloré ne sera jamais aussi nourrissant qu’un baume classique. Je pense qu’il ne peuvent pas se permettre une texture aussi riche, pigments et gras ne devant pas faire bon ménage. Bref, je voulais juste un baume qui hydrate légèrement les lèvres tout en les colorant et c’est ce qu’il fait. Il le fait même très bien. Personnellement je l’adore. Je trouve qu’il est parfait et fait du très bon boulot. Certes, si tu as les lèvres très sèches, il ne sera pas suffisant. Mais il fallait s’y attendre. Comme je l’ai dit, il n’y a pas de miracle et si tu as les lèvres abîmées, il te faut aller vers de vrais baumes bien costauds (et formulés spécialement pour ça). Mais pour un usage quotidien, pour hydrater et protéger les lèvres, ce Baby Lips fait parfaitement son job. Il soulage même quand ça tiraille juste un peu. Et il le fait tout en embellissant les lèvres. Il dépose ainsi une jolie couleur cerise sur les lèvres. Sur moi, ça fait un petit effet bouche mordue que j’aime beaucoup. Il m’a d’ailleurs valu quelques compliments sur mon rouge à lèvres. Et non, c’est un baume perdu :). En plus de son action soin, je suis donc totalement satisfaite de son action maquillage. Après, c’est très personnel. Cette couleur me va bien à moi, mais ne va pas forcément à tout le monde. Cela dépend de la carnation et de la couleur des lèvres. D’ailleurs, si j’adore ce Cherry Me, je n’ai pas du tout accroché avec les deux autres teintes de la gamme originale car, elles, ne me vont pas. Mais là encore, ce ne sera pas vrai pour tout le monde. A chacune de trouver sa teinte finalement.


Quoiqu’il en soit, ce Cherry Me là, je le chéris grave. Il est le parfait compromis entre soin et maquillage et je le dégaine à chaque fois que mes lèvres me font sentir qu’elles ont besoin d’hydratation mais que je n’ai pas envie de me balader bouche nue. Oui, parce que même quand mes lèvres ne sont pas au top de leur forme, j’ai du mal à renoncer au rouge à lèvres. Déjà, sans rouge à lèvres, j’ai l’impression d’avoir mauvaise mine (en gros, j’ai l’air d’un zombie). Ce baume est donc ma petite touche éclat. Et puis, je trouve qu’avoir les lèvres nues quand t’es maquillée du reste du visage, ça fait quand même bizarre. Alors, hop, je dégaine ce baume. Et comme côté maquillage, il n’a rien à envier aux vrais rouges au fini satiné ou transparent, il parfait à merveille mon beauty look. Mais si je l’aime autant, c’est aussi parce que j’adore son odeur gourmande. Il sent trop bon la cerise. J’avoue, je suis accro à son parfum totalement réussi. Disons que c’est un peu la cerise sur un gâteau déjà très sympa.

Et vous, quels sont vos baumes à lèvres préférés ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 21 janvier 2015

Je garde, je jette ? Le bilan beauté de décembre 2014


J’ai commencé à écrire cette note il y a bien deux semaines. Et puis, je n’ai plus eu la tête à ça et je l’ai mise de côté. Ainsi que les produits terminés qui vont avec. Mais ça m’a frappé vendredi, nous sommes déjà mi janvier. J’ai l’impression de n’avoir rien accompli ce début d’année. Je voulais me remettre sur de bons rails et finalement le temps m’a encore filé entre les doigts. Une reprise en main était donc nécessaire. Il est temps de vraiment mettre ce blog à l’heure de 2015. Mais pour cela, il faut définitivement laisser derrière moi 2014. Alors j’ai ressorti ma petite boîte de flacons vides pour enfin terminer ce bilan cosmétique du mois de décembre dernier.


Il s’agit toutefois d’un bilan un peu particulier. Je suis bien arrivée à ma traditionnelle moyenne de 7 victimes en un mois mais grâce à des circonstances exceptionnelles. Je n’ai pas triché, mais j’ai dû me débarrasser de certains produits alors que leur heure n’était pas encore venue. Je traîne en effet une conjonctivite allergique depuis des mois et elle ne veut pas partir. Et en plus de me dire qu’il vaudrait mieux que je ne me maquille pas pendant mon traitement (de 3 mois le traitement, oui, ô rage, ô désespoir) mon ophtalmo m’a aussi conseillée de jeter tous les produits de maquillage pour les yeux utilisés ces derniers mois (ce que j’aurais dû faire avant). Parce qu’ils ont pu être contaminés et que donc il y a risque de me re-contaminer avec. Le cercle vicieux de l’enfer quoi. Bon, je n’ai pas eu le cœur de sacrifier mes fards à paupières poudre (je me suis dit qu’il n’y avait pas de risque puisque pas de contact direct avec l’œil, j’espère ne pas avoir tort), mais j’ai fait le vide dans mes mascaras ouverts et j’ai aussi dit adieu à mon liner. Voilà comment j’ai atteint mon quota ce mois-ci. Et oui, il y a donc beaucoup de maquillage et surtout de mascaras dans ce bilan cosmétique de décembre. Mais la traditionnelle question se pose tout de même : je garde ou je jette ? Ou plutôt : je rachète ou non ?


Savon Le Naturel Extra Pur de Marseille Miel de Lavande
OUI
J’aime bien les savons liquides de cette marque. Ils sentent bon, ne dessèchent pas les mains et le packaging bien qu’assez simple est tout de même élégant je trouve. En plus, ils ne sont pas chers du tout pour 500 ml (et au rythme où je descends mes pousse-mousse, c’est un critère important). Toutefois, même si ce parfum de lavande est plutôt réussi, comme je ne suis pas très lavande, je préfère la version originale qui sent le savon de Marseille (une odeur qui me rappelle mon enfance).


Volume 1 Seconde Mascara Ultra Black, Bourjois
Je dirais OUI
Devoir jeter 5 mascaras à la poubelle, ça m’a fait mal. Mais c’est aussi ma faute. Je n’aurais jamais dû en commencer autant en même temps, sachant que je mets un an à en finir un. Mais c’est aussi le problème de ce métier, tu dois constamment essayer des nouveautés pour pouvoir en parler. Ce qui amène forcément du gâchis (j’essaie d’en faire le moins possible mais je ne suis pas infaillible). Toutefois, c’est de jeter celui-ci qui m’a le plus fait mal au cœur. Car je venais de le commencer. Quand mes yeux ont commencé à gratter la première fois, je me suis dit que c’était peut-être mon mascara qui commençait à se faire vieux. Je l’ai donc mis de côté et ai étrenné celui-ci. En plus, comme c’était une nouveauté, je me suis dit que ce serait l’occasion d’en parler sur le blog. Il faisait en effet partie de la collection noël de Bourjois. Finalement, je n’ai même pas eu le temps de le tester à fond, ni de prendre des photos pour vous montrer le résultat. J’ai dû l’utiliser une dizaine de fois et ça me fend le cœur de le jeter, mais c’est pour le bien de mes yeux. Le pire, c’est que je commençais juste à l’apprécier (chez Bourjois, ils sont aussi très bons côté mascara). Les premières utilisations, ce n’était pas ça (je crois qu’il m’a fallu du temps pour apprivoiser sa brosse) puis il a finalement révélé son potentiel. Je trouve qu’il allonge beaucoup plus qu’il n’apporte de volume mais il étoffe bien tout de même la frange de cils. Ce n’est pas le volume le plus fou que j’ai connu, mais c’est un bon volume. On a dû se séparer juste quand je commençais à me dire qu’on allait bien s’entendre. Mais comme on se quitte sur une note positive, j’ai décidé de lui dire oui.


Mascara Volumisant Lash Domination, BareMinerals
OUI
J’ai longtemps voulu vous faire un article sur ce mascara que j’aime beaucoup mais n’ai jamais pris le temps de faire les photos. Il offre exactement le résultat que j’aime : des cils allongés, un volume boosté et donc un frange étoffée (et bien noire). On n’est pas dans un effet faux-cils hyper spectaculaire et dramatique mais on voit une vraie différence avant/après. Et pas besoin de travailler pendant des heures pour avoir un résultat. Mon seul petit bémol, c’est le packaging qui vieillit mal comme tu peux le constater. 


Volume Million de Cils Luminizer Black Diamond, L’Oréal Paris.
OUI et NON
J’adore le mascara Volume Million de Cils de L’Oréal Paris. Je le trouve vraiment efficace pour apporter du volume aux cils, tout en les allongeant aussi dans le même temps. Avec lui, ma frange était nettement étoffée. Il reste donc parmi mes mascaras préférés. Après, celui-ci est une version de couleur brune et je préfère définitivement mon mascara bien noir. Je trouve aussi le concept de la gamme Luminizer (qui je pense n’existe plus) qui était d’assortir mascara, liner et fard à paupières de même couleur, un peu bidon. Donc oui, au Million de Cils mais dans sa version classique ou Extra Black.


Black Lacquer Mascara Cils Architecte 4D, L’Oréal Paris.
OUI
Ben oui, aussi. C’est un fait, j’aime les mascaras de L’Oréal Paris, je trouve qu’ils sont très bons dans ce domaine. Bon, ils ont tendance à faire des pubs exagérées qui pénalisent presque le produit. Ce qui est dommage car en soi, les mascaras sont en général top. Et celui-ci ne fait pas exception (il est un peu vieux donc je ne sais pas s’il existe encore). Je préfère tout de même le Volume Million de Cils mais cet Architect 4D fait du bon boulot pour allonger et étoffer les cils. Mais disons que j’ai une préférence pour les brosses un peu pus grosses. Celle-ci est un peu fine pour moi. Ca permet de sculpter et travailler le regard, ce qui est bien en soi, mais ça demande peut-être un peu plus de temps et de travail. En bonne paresseuse, forcément, je préfèrerais toujours un mascara qui fasse le job en moins de passages. On ne se refait pas. Toutefois, le résultat étant là (et comme il ne demande pas non plus d’avoir fait Bac + 50 pour savoir l’utiliser comme certains produits récents), je lui dis tout de même un grand oui.


Diorshow Iconic Extreme, Dior
OUI
Vous devez vous dire que j’aime tous les mascaras. Non, ce n’est pas le cas. Mais comme je mets très longtemps à finir ce genre de produits, je ne m’embête pas avec ceux que je n’aime pas. Si le résultat maquillage ne me plait pas, je ne vais pas me les coltiner une plombe alors que j’en ai tant d’autres dans les tiroirs. Donc je les donne assez rapidement aux copines (avant, je pouvais me le permettre, je n’avais jamais eu de conjonctivite de ma vie, maintenant, je ne suis plus si sûre, je ne voudrais pas leur refiler mon fléau). Bref, si je n’aime pas un mascara, il n’arrive pas jusqu’ici. Celui-ci m’a plu comme nombre de mascaras Dior (ils sont vraiment forts pour les mascaras chez Dior). Comme le Iconic classique, j’aimais bien le résultat : il boostait longueur et volume. Bon il est un peu vieux donc je ne sais pas s’il existe encore.


Super Liner Perfect Slim, L’Oréal Paris
OUI
Tristesse, lui non plus n’avait pas rendu son dernier souffle mais pour le bien de mes yeux, j’ai dû lui dire au revoir. Je l’aimais bien parce que sa longue mine (beaucoup plus longue que la moyenne) facilitait le tracé. En effet, comme elle est très longue, elle couvre plus de « terrain » d’un coup, dessiner son trait est donc plus simple et plus rapide. Et on a moins de risque de déraper. Parfait pour une handicapée du liner à la main tremblante comme moi. Bon, ma main tremblante a quand même réussi à abîmer la mine en se ratant au moment de le reboucher donc, attention, comme elle est plus longue, le risque de l’abîmer quand t’es maladroite est plus grand.

Et voilà pour ce bilan cosmétique du mois de décembre. Bye bye 2014. On se retrouve dans 15 jours avec le premier bilan beauté de 2015 qui sera cette fois beaucoup moins mascara centré que celui-ci (faut dire que conjonctivite oblige, j’ai arrêté de mettre du mascara depuis un mois). Sinon, concernant ces 5 rimmels là, je me suis demandée si je devais n’en racheter qu’un, lequel ce serait. Et en fait, je suis incapable de te dire quel est mon préféré. Ils n’ont pas tous exactement le même effet mais ils m’ont bien tous apporté le résultat que j’attends d’un mascara (volume, longueur, cils étoffés). Oui, je sais, ça ne t’avance pas beaucoup…
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 13 janvier 2015

Coiffure de stars : la tendance était au naturel aux Golden Globes 2015


J’adore regarder les photos des stars sur les tapis rouges. En bonne modeuse, j’y admire leurs superbes robes mais surtout j’adore scruter leurs coiffures. On est obsédée par les cheveux ou on ne l’est pas ;) Mais en même temps, je pense que je ne suis pas la seule puisque parmi vos articles préférés, il y a justement pas mal de sujets coiffures de stars. Et j’avoue, j’aime savoir que je ne suis pas la seule à être capillo-centrée. Bref, le début d’année marque en général le lancement de la saison des prix (Oscars, BAFTA, César et j’en oublie), ce qui veut dire un flot généreux de tapis rouges. Et ça a commencé ce dimanche soir avec la cérémonie des Golden Globes 2015. J’ai failli passer à côté, n’ayant pas la tête à ça. Et puis je me suis dit qu’une petite distraction ne ferait pas de mal et je suis donc allée jeter un œil sur les photos de la soirée. La petite pointe de curiosité était tout de même là, je me demandais quels beauty looks les stars nous avaient réservés. Comme toujours, il y a eu du bon et du moins bon (et même du très très mauvais). Mais contrairement aux autres années, je n’avais pas envie de m’appesantir sur les tops et les flops. En revanche, une tendance coiffure m’a sauté aux yeux : cette année, de nombreuses stars ont joué la carte de la simplicité. Oui, il y a eu du chignon plus ou moins imposant, oui les boucles rétro font toujours fureur. Mais parallèlement, de nombreuses célébrités ont préféré la jouer low profile et ont choisi une coiffure qu’on ne renierait pas pour notre vie quotidienne.


Evidemment, en grande fan du carré flou, j’ai totalement craqué pour la coiffure d’Emma Stone. Et puis, ce roux magnifique, c’est aussi tout ce que j’aime. L’actrice, que j’adore, me donne envie de prendre de suite rendez-vous chez le coiffeur pour recouper mes cheveux et délaisser mon ombré hair pour enfin adopter le roux dont j’ai tant rêvé. Bref, je dis oui à sa coiffure sans chichis avec juste quelques ondulations très légèrement froissées. Bon, en même temps ça a l’air hyper simple comme ça, mais perso, je ne suis jamais arrivée à reproduire exactement cette coiffure chez moi toute seule. O rage… 


On le sait le carré flou est la coupe de cheveux du moment. Et il a aussi été adopté par Naomi Watts. La mèche est un peu plus travaillée, les ondulations un peu plus froissées, mais on est dans la même tendance de la coiffure d’apparence sans chichis (parce qu’en vrai, ça demande quand même quelques coups de peigne).


Le mot d’ordre semblait vraiment être d’adopter une coiffure naturelle qui semble n’avoir demandé quasi aucun travail. Façon « je ne me suis pas coiffée, je viens comme je suis ». Une tendance à laquelle a aussi cédé Amal Clooney qui a choisi de s’afficher avec la même coiffure qu’elle arbore au quotidien.


Du côté de Dakota Johnson, on n’en fait pas trop non plus. L’actrice qui tient le rôle principal du film Fifty Shades of Grey a opté pour une chevelure légèrement ondulée. Un beauty look ultra simple qu’on aurait plus vu dans la rue que sur un tapis rouge. Un peu trop basique peut-être ?


Lupita Nyong’o, elle, a su allier simplicité et sophistication en associant un maquillage très travaillé à une coiffure plus naturelle. Résultat : un beauty look glamour très réussi.


Décidément, le carré ondulé a eu de nombreuses adeptes lors de ces Golden Globes. Sienna Miller a elle aussi succombé à une coiffure un peu floue pour mettre en beauté sa coupe courte. La coiffure est certes travaillée mais un sentiment de simplicité s’en dégage tout de même. On pourrait ainsi l’adopter sans problème au quotidien.


Katherine Heigl a de son côté opté pour des ondulations plus sophistiquées mais sans être too much quand même. Certes, ce sont des boucles travaillées, mais elles ne sont pas figées. C’est une coiffure qu’on peut sans problème assumer hors tapis rouge selon moi et qui donc reste dans cette tendance du naturel et de la simplicité.


Bon, toutes les stars n’ont pas non plus tourné le dos aux coiffures travaillées. Le glamour hollywoodien était bien présent sur le tapis rouge. Toutefois, souvent, ces coiffures étaient moins exubérantes que d’habitude. A l’image de Julianne Moore dont les ondulations wavy restent assez discrètes.


Pareil pour Reese Witherspoon : si l’actrice a succombé à la coiffure one shoulder, elle en a adopté une version low profile. Aux ondulations rétro hyper figées à laquelle elle est généralement associée, la jolie blonde a préféré des boucles plus naturelles. De la simplicité même dans la sophistication.


Alors certes, on peut penser que cette tendance de coiffures simples et sans chichis manque de glamour, ce glamour hollywoodien qu’on s’attend à voir sur les tapis rouges. C’est clair que ça fait peut-être moins rêver. Mais en même temps, ça inspire aussi plus non ? Nous on ne vit pas sur tapis rouge, donc ces coiffures plus naturelles ont au moins l’avantage de nous donner des idées pour notre vie quotidienne. Mais bon, comme ça ne fait pas de mal non plus de rêver, je vous laisse avec ma coiffure sophistiquée préférée de la soirée : celle de Salma Hayek. Gros coup de cœur pour ses belles boucles brunes associées à des cheveux plaqués sur un côté avec une fleur. Oui, c’est difficile à porter au quotidien mais c’est tellement glamour, et féminin.

Et vous, vous en pensez quoi de cette tendance des coiffures naturelles sur tapis rouge ? Plutôt séduites ou bien trop simples et pas assez glamour pour vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !