mardi 4 août 2015

Je garde, je jette : le bilan beauté de mes vacances aux Etats-Unis


A peine revenue sur le blog, j’ai dû faire une nouvelle mini pause pour cause de départ en vacances. Il y a que moi qui me retrouve ultra débordée à chaque veille de départ ? Je ne sais pas comment je fais mais c’est toujours panique à bord. Ca me ferait presque regretter de partir à chaque fois. Presque… Et justement, en parlant de vacances, je me garde sous le coude depuis mon périple aux Etats-Unis les photos des produits de beauté terminés là-bas pour un petit bilan beauté. Il est peut-être temps que je m’y colle. D’ailleurs, longue pause oblige, j’ai au moins 10 trains de retard sur ma rubrique « je garde, je jette » et deux boîtes pleines de produits terminés. Encore des articles à ajouter à ma to do list.


Mais ce sera pour plus tard. Commençons déjà par les victimes de mon roadtrip dans l’ouest américain. J’ai laissé 10 produits sur le carreau. Yeah ! Bien plus que ma moyenne de 7 habituelle. Bon, il faut dire que comme j’étais déjà en excédent de bagages à l’aller et que je n’ai pas lésiné sur le shopping, j’étais bien motivée à me débarrasser de quelques poids lourds. Je crois que je n’ai jamais été autant assidue sur l’application de mes cosmétiques. Mais passons et revenons à la question essentielle. Ces produits terminés, je les garde ou je les jette ? Ou plutôt, je rachète ou pas ?

Brume Invisible Hydratante SPF 30, Vichy
OUI

Je ne vais pas vous faire un pavé dessus car j’en ai parlé il y a peu. Cette crème solaire, je l’ai aimée parce que sa texture vraiment légère ne collait absolument pas et se faisait donc oublier. Du vrai invisible en somme. Ce qui est quand même rare en solaires. En plus, elle était facile à étaler (parfois, on n’avait même pas besoin de le faire d’ailleurs). Son seul défaut, c’est qu’elle s’est terminée un peu vite à mon goût. Je ne l’ai pas utilisée tant que ça et pourtant elle a rendu l’âme. Je pense que le format spray fait qu’il y a pas mal de perte de produit.

Crème Apaisante Après-Soleil Réparateur Tan Maximizer, Lancaster
OUI

Je voulais vous faire un article sur les après-soleil Lancaster qui sont top mais le temps m’a manqué. Je suis en train d’utiliser une huile en ce moment et j’ai donc fini cette crème aux Etats-Unis. Je l’ai beaucoup aimée parce qu’elle s’étale facilement, elle pénètre rapidement et ne colle pas (d’ailleurs côté texture c’est plus un fluide qu’une crème). Elle sent aussi très bon (le parfum des solaires Lancaster, que personnellement j’aime beaucoup) mais son parfum n’est pas envahissant. Côté hydratation, elle a aussi très bien fait le job (bon après ma peau n’a pas viré crocodile comme à chaque fois qu’il fait très chaud vu qu’on n’a pas eu tant de soleil que ça, donc impossible de juger de son efficacité en conditions vraiment estivales). Ce que j’aime aussi dans les après-soleil Lancaster, c’est qu’ils intègrent un actif prolongateur de bronzage. Alors même si je n’ai pas bronzé beaucoup, faute de soleil, mon bronzage a effectivement bien tenu.

Baume de Douche Polynésie Vanille et Beurre de Jojoba, Ushuaïa
OUI

Il sent trop bon. La vanille en cosmétique, c’est compliqué. Et c’est souvent raté. On a souvent des parfums synthétiques qui donnent limite des hauts le cœur. Pour moi, celui-ci est totalement réussi. Il est gourmand mais pas trop sucré. C’est un gel douche qui sent le soleil, j’adore.

Baume Après-Shampooing Nutritif et Démêlant au beurre de mangue, Klorane
NON

En ce moment, j’ai les cheveux longs et assez secs (merci les décolorations à répétition pour maintenir mon ombré hair). Ils font donc encore plus de nœuds que d’habitude. Alors j’ai besoin d’après-shampooings super costauds au niveau du démêlage. Et celui-ci ne l’était pas vraiment. Heureusement que j’avais ma brosse Tangle Teezer avec moi sinon je pense que ç’aurait été compliqué. Après, comme je l’ai répété à plusieurs reprises, j’ai les cheveux très récalcitrants. Sur une crinière classique, il peut le faire.

SOS Coups de Soleil, Clarins
OUI… si je pouvais

Je crois que ce produit n’existe plus. En fait, on m’avait dit qu’il allait disparaître et je l’aimais tellement que j’en avais fait un petit stock (ce n’est pas la première fois d’ailleurs qu’il passe dans un bilan beauté). C’est un baume bien gras à appliquer sur un coup de soleil pour calmer la sensation d’échauffement et le rougissement, tout en nourrissant la peau (pour éviter de peler). Rien de neuf sous le soleil, quoi, c’est comme la Biafine : c’est ce que tout le monde me disait. Oui, peut-être, mais en plus glamour. C’est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup. De toute façon, aujourd’hui la question ne se pose plus puisqu’il n’existe plus. Et mon dernier pot s’en est donc allé aussi. Snif.

Complément Alimentaire Solaire Intensif, Oenobiol
OUI

Depuis qu’une année, j’ai fait une lucite, je prépare toujours ma peau au soleil avec des compléments alimentaires. Et depuis que deux années de suite, je suis devenue orange à cause de gélules solaires d’une certaine marque, je ne fais plus confiance qu’à Oenobiol. Grâce à eux, plus de lucite et je n’ai aussi plus jamais viré complètement carotte. Ouf.

BB Crème Light, Erborian
OUI

Comme je trouve mes fonds de teint toujours trop peu couvrants (malgré toutes les promesses de camouflage des imperfections qu’ils me font, on continue toujours de les voir – et pas qu’un peu – après). J’ai donc pris l’habitude de les mélanger avec la BB Crème d’Erborian (je ne sais pas pourquoi, je n’aime pas avec d’autres). Et là, enfin, j’arrive à avoir un teint un peu plus parfait et des boutons neutralisés. J’aime beaucoup la version classique, mais avec la light, plus légère donc, c’est encore mieux parce qu’on a ainsi moins d’effet de matière et c’est plus naturel (même si avec la classique, le résultat n’est pas non plus trop épais). Bon point aussi pour le petit format, parfait pour voyager !

Exfoliant Corps Marron de Noël, Yves Rocher
NON

Je ne sais pas si cet exfoliant existe encore. C’était une édition limitée d’il y a quelques années je crois. Mais comme c’était un mini format, je n’ai pas voulu l’utiliser à ce moment-là, je voulais me le garder pour un futur voyage. Et après une plombe, je l’ai enfin ressorti. Mais je n’ai pas été emballée.  J’aime les gommages avec des gros grains qu’on sent bien et les grains de celui-ci étaient un petit peu trop légers pour moi.

Exquisâge Sérum Révélateur de Beauté, Darphin
OUI

J’ai beaucoup aimé la texture de ce sérum. Pas collant du tout et qui pénétrait très rapidement, même si j’en mettais beaucoup trop. D’ailleurs j’en mettais tellement trop que je l’ai descendu en un mois. Pour ce qui est de son action, c’est un sérum anti-âge et comme je n’ai pas encore de signes de l’âge à corriger, impossible de te dire s’il a été efficace sur ça. Mais c’est toujours bien de prévenir.

Crème Pulpe Mains Cacau Ekos, Natura Brasil
OUI

Oui, le tube ne fait plus le fier. Il faut dire qu’elle ne quittait pas mon sac à main. Et quand ce n’était pas elle, c’était souvent une de ses sœurs. Car j’adore les crèmes mains Natura Brasil. Pour moi, ce sont, avec celles au karité de L’Occitane en Provence, les meilleures crèmes pour les mains qui existent. Leur texture un peu beurre est épaisse et bien nourrissante mais elle pénètre super vite. Résultat, après les mains ne collent pas du tout. Et puis, les crèmes Ekos sentent tellement bon. La Castanha est mon parfum préféré, mais le Cacau suit de très près.

Et voilà pour ce bilan beauté de mes dernières vacances. Je reviens vite avec le point sur tous les produits finis ces derniers mois (et il y en a !).  
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 28 juillet 2015

Petite robe pour grand canyon


Ce qui est bien quand je pars en voyage avec Sophie (entre autres choses parce qu’elle a plein d’autres qualités), c’est qu’elle est toujours partante pour prendre des photos de mes looks. Ca l’amuse. Je ne voudrais pas pointer du doigt mais je ne dirais pas la même chose de mes autres compagnons de voyages (oui, étrangement, je ne prends des photos de looks qu’en voyage). Pour ne dénoncer personne, hum hum, mais lorsque j’avais tendu l’appareil à ma sœur à New York l’année dernière, ça avait failli finir en bain de sang. Au bout de deux photos, c’était bon, elle avait fini. Et quand je lui demandais d’en refaire parce que « t’as vu ma tête sur ces photos », « d’ailleurs, on voit ma tête, faut pas qu’on voit ma tête », j’aurais pu tomber raide direct tellement elle me foudroyait du regard. Et rebelote à Londres. Bon, là, faut lui accorder qu’elle avait finalement compris le coup de la tête. En revanche, elle s’était mis à couper les chaussures (par vengeance ?). Nan mais les chaussures, faut qu’on les voit, c’est quoi un look sans les chaussures ? que je lui dis. Face à mon ton de dictatrice, elle s’est finalement exécutée mais je la soupçonne d’avoir voulu me jeter dans la Tamise sur le moment. 

Je rigole mais en fait j'avais super peur et j'ai dû y aller à 4 pattes tellement j'avais le vertige

J’ai aussi tenté le coup avec ma meilleure amie à Lisbonne et le feeling n’est pas passé non plus. Ca l’a gavée itou (regard de tueuse à l’appui). Dès qu’elle a eu ma sœur au téléphone, elles ont d’ailleurs partagé leurs complaintes de photographes sous la contrainte. Résultat, je ne suis pas sûre qu’elles rejouent de sitôt les David LaChapelle. Ca les saoule. Et elles me l’ont dit. Je ne les blâme pas pour autant. Quand le monde des blogs est à mille lieux de ta vie, faire des photos de look te passes sûrement complètement au-dessus de la tête. Sans compter que je ne suis pas le modèle le plus facile. Je n’ai clairement pas le chromosome de la blogueuse mode dans le sang. J’adore partager mes looks avec vous parce que j’adore la mode, j’adore m’habiller. Mais clairement poser n’est pas du tout mon truc. Mais avec Sophie, c’est différent. Comme ça la fait marrer, on se prend totalement au jeu toutes les deux. On s’amuse alors à rentrer dans la peau d’un photographe inspiré pour elle, d’une (apprentie) BM pour moi. Il suffit qu’on trouve un décor sympa et nous voilà parties. Et pendant notre roadtrip américain, on en a trouvé des endroits sympas. Alors même si parfois le look ne suivait pas (parce que quand tu passes des heures en voiture, t’as plus envie d’être confortable que tendance), on a dégainé l’appareil photo à tout va. Et forcément, on a immortalisé le grand canyon en mode fashion.


Il a fait assez froid les deux jours qu’on a passé dans ce site magnifique. Donc j’étais plutôt en mode deux pulls, deux manteaux, un collant, un jean et ma meilleure amie de ce voyage : la couverture piquée dans l’avion. Pas très fashion donc. Mais le jour de notre départ, le soleil a de nouveau pointé le bout de son nez. Joie et bonheur. J’en ai donc profité pour ressortir les tenues estivales. Et comme on allait passer 3 à 4 heures en voiture, j’ai jeté mon dévolu sur cette petite robe framboise que j’ai shoppé à H&M il y a deux étés je crois. Elle est très simple mais je l’adore. Comme elle est très légère, elle est parfaite lorsqu’il fait très très chaud. Elle a d’ailleurs été l’une de mes meilleures alliées lors de la canicule. En plus, j’adore sa couleur, ce rose soutenu. Je ne l’ai pas fait là parce que j’étais souvent en mode no make-up lors de ce voyage mais en général je m’amuse à assortir mon rouge à lèvres à sa jolie couleur.


Mais surtout, je l’aime parce qu’elle est super confortable ! J’adore les robes. Toutes les robes. Et quand j’en achète, mon premier critère n’est pas le confort mais la beauté. Je les choisis en fonction de leur coupe, leur imprimé, leur tissu. Ce qui fait que certains de mes coups de cœur, que j’adore pourtant, ne sont pas forcément faciles à porter et à vivre. Je suis parfois à l’étroit dedans et quand je m’assois, souvent, j’étouffe (oui, je sais, c’est fou). D’ailleurs, cette robe, à la base, je l’avais achetée à une époque où j’étais serrée dans toutes mes autres robes. J’en voulais une où enfin j’étais bien. Et c’est toujours le cas. Parce que c’est bien sympa d’avoir de beaux vêtements mais si tu es mal dedans toute la journée, est-ce que ça vaut vraiment le coup ? Au moins, cette robe a l’avantage d’être jolie et agréable à porter, et ça, c’est top ! Et pour ne rien gâcher, sa forme est flatteuse. Souvent, les marques font rimer confortable et large. Mais on n’est pas forcément obligée de ressembler à un sac pour être bien. Ok, je me sens un peu comme dans un pyjama dans cette robe et pourtant elle est près du corps et donc féminine. J’aime aussi que sa coupe soit telle que même si tu prends quelques grammes (enfin plutôt kilos), elle reste flatteuse et que tu ne te retrouves pas soudain à ressembler à Bibendum sur le point d’exploser. Elle laisse de la marge (ça peut toujours servir).


Bref, c’est la petite robe estivale parfaite (et pas chère). Bon, comme ce n’était pas non plus encore l’été au Grand Canyon, je la porte avec mon petit gilet à manches courtes New Look, que vous avez déjà vu ICI et que vous risquez de revoir. Je le porte très souvent en été quand il fait chaud mais pas si chaud au point d’avoir les épaules à l’air (je suis frileuse de l’épaule). C’est un basique indispensable pour moi. Au pied, j’ai des sandales Eram achetées avant de partir et que j’adore. Elles sont jolies et surtout je suis super bien dedans. Même quand on a marché longtemps, je n’ai jamais eu mal aux pieds et des ampoules (ce qui m’arrive pourtant avec la plupart de mes chaussures estivales dès qu’il fait chaud et que je marche beaucoup). J’avais pris une autre paire avec moi pour le voyage mais ça a été un tel coup de cœur que je n’ai porté qu’elles. D’ailleurs, depuis mon retour, même si j’ai plein d’autres sandales, je ne mets aussi plus qu’elles. J’ai enfin trouvé chaussures à mon pied. Parce qu’encore une fois, le confort, c’est la vie. Oui, je sais, je suis une modeuse de pacotille.

D’ailleurs, vous, vous privilégiez quoi : le confort ou la beauté d’un vêtement ?

Lunettes Wayfarer Ray Ban
Robe H & M
Gilet New Look
Sandales Eram
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 26 juillet 2015

Je dis oui à la crème solaire teintée pour une belle peau sous le soleil


Gniiiiii, bientôt les vacances. Enfin ! Dis celle qui est revenue d’un voyage d’un mois il y a même pas deux mois, je sais je sais. A l’origine, d’ailleurs, elles n’étaient pas prévues mais n’ayant presque pas eu de soleil durant notre périple aux US, il me fallait ma dose d’UV. Pour ma santé (la vitamine D toussa toussa) et surtout ma santé mentale (moi besoin soleil). Donc, dans une semaine, j’embarque ordi et boulot et me délocalise ! Yeah ! C’est toujours plus sympa de bosser en plein air sur une chaise longue qu’enfermée chez soi. Faut juste penser à prévoir la crème solaire. Pour le corps, c’est bon, j’ai mon stock à terminer. Je vous en avais d’ailleurs parlé il y a peu. Et pour le visage, l’affaire est réglée aussi puisque j’ai mes deux chouchous. Et contrairement aux solaires corps, ces deux-là m’ont complètement séduite. Alors même s’il est un peu tard (la plupart d’entre vous étant sûrement déjà parties), j’avais quand même bien envie de vous les présenter (pour celles qui sont sur le départ et n’ont pas encore décidé quelle crème solaire emmener avec elles). 

Aquafluide Teinté Photoderm Max SPF 50 +, Bioderma
Je suis définitivement passée dans le camp des solaires teintés pour le visage. Je sais que certaines lâchent leur fond de teint dès les beaux jours arrivés et que c’est une libération. Pour moi, ce n’est pas une option. Je n’ai pas le teint et la peau pour. Avec mon teint moins que parfait, si je veux ressembler à quelque chose, il me faut tout de même un peu de maquillage. Certes, le soleil améliore un peu tout ça mais comme je ne bronze pas beaucoup et qu’en plus ma mélanine met du temps à monter, les premières semaines je ressemble toujours à une version film d’horreur de Blanche-Neige (comment ça j’exagère). Bref, j’ai accueilli les bras ouverts les solaires teintés qui me permettent de contrôler les dégâts (corriger mes boutons toujours plus nombreux et me faire le teint uniforme) tout en protégeant ma peau du soleil. D’ailleurs, je ne dois pas être la seule dans ce cas car, cette année, il y a eu une vraie déferlante. Les marques ont donc dû s’apercevoir qu’il y avait un marché.


L’année dernière, j’avais opté pour la BB Crème Solaire de Vichy. Que j’avais beaucoup aimé mais que je trouvais quand même assez épaisse côté texture. Ce qui fait que parfois (quand il faisait trop chaud ou que j’en mettais trop), ma peau la refusait et elle se fondait moins bien. J’avais donc cette fois envie d’une texture plus légère. J’ai donc opté pour cet Aquafluide Teinté de Bioderma. En plus, il est disponible en deux teintes (peaux claires et foncées), ce qui laissait plus de chance de tomber sur une teinte qui corresponde parfaitement à ma carnation. Et ce fut le cas, yeah ! En revanche, il n’existe qu’en SPF 50 +, ce qui normalement est trop pour moi. Je pars en général plus sur du trente. Mais comme à l’origine, c’était ma protection pour notre périple dans l’ouest américain où tous les guides nous annonçaient des chaleurs démentielles et qu’en plus on allait passer nos journées dehors à randonner sous le cagnard, je me suis dis que cette fois ça n’allait pas être de trop. En vrai, il n’a pas fait si chaud que ça mais au moins j’ai été bien protégée.

On s’est quand même retrouvés certains midi en plein soleil (et même si ce n’était pas la canicule, ça tapait bien) et je n’ai pas eu un seul coup de soleil. Mon nez n’a même pas rougi (c’est mon point faible). Une protection béton donc. Et le gros plus, c’est que côté texture, ça ne ressemble pas du tout à une crème solaire. La texture est vraiment ultra fluide et ne colle pas. Sur ce point-là, ça ressemble limite plus à un fond de teint qu’à une crème solaire. Mais tu peux cumuler les couches sans problème dans la journée, sans te retrouver avec un pâté sur le visage. On est vraiment dans une texture très légère, bravo. La promesse du toucher sec est donc remplie si on s’en tient au critère non collant. Je suis moins sûre pour le côté matifiant. Je n’ai pas la peau grasse donc je n’ai pas besoin en temps normal de la matifier. Mais quand il fait très chaud, je me mets à transpirer de partout, même du visage (oui, c’est glamour) et forcément je brille un peu (ok, beaucoup). Eh bien durant la canicule, même avec cette crème, je luisais telle une luciole (c’est plus glamour qu’un petit cochon). Après, pour sa défense, il faisait 40 degrés, et ça fait suer (pas qu’un peu). Il n’y a pas de miracle, aucune crème ne pourra rien contre le fait que tu perds des trombes d’eau à cause de la chaleur extrême. Mais sinon, par températures moins caniculaires, j’avais le teint frais. Je ne me prononcerais toutefois pas sur son action matifiante sur peau grasse car je ne peux pas savoir.

Et côté maquillage, ça donne quoi ? On a le même résultat qu’avec un fond de teint fluide. On obtient ainsi un teint bien unifié. En revanche, comme avec un fond de teint fluide (voire la plupart des fonds de teint), il ne corrige complètement pas les imperfections. Si tu as des cicatrices ou des boutons, il les atténue mais ne les camoufle pas. Pour moi, par exemple, la couvrance n’est pas assez importante. En tout cas, quand ma peau fait des siennes. A ce moment-là, je le mélange donc à une BB ou une CC Crème voire même à mon fond de teint pour me faire un teint vraiment parfait. Ou je rajoute du correcteur. Mais c’est ce que je fais déjà en temps normal avec mes fonds de teint, donc je ne lui tiens pas rigueur de cette « légèreté ». En fait, je préfère avoir de la légèreté côté texture pour que le produit se fonde bien à la peau et ne se voit pas (quitte à ce que mes imperfections, elles, se voient un peu) que d’avoir mes boutons bien camouflés mais me retrouver avec un masque de cire tellement le produit est épais (ma peau n’aimant pas les textures trop costaudes par temps chaud). 


Tout ça pour dire que s’il n’est pas tout à fait parfait, cet Aquafluide je l’aime beaucoup (attention, à ne pas le confondre avec l’ultrafluide teinté dans la même gamme). C’est un très bon garde du corps anti UV et j’apprécie qu’il embellisse mon teint tout en protégeant ma peau. Il ne me quitte donc plus depuis mon voyage aux US et il partira avec moi lors de ces prochaines vacances. En fait, c’est le parfait compagnon quand tu pars au soleil dans un endroit où tu sais que tu vas continuer à te maquiller, en ville ou à la campagne par exemple. En revanche, j’ai beau être addict, sur la plage, je renonce quand même au maquillage et préfère jouer le naturel. Et là, je dégainerai mon autre chouchou, non teinté cette fois.

Crème Délicieuse Visage SPF 30, Nuxe
Alors, ce n’est absolument pas une nouveauté (elle m’avait d’ailleurs accompagnée l’année dernière) mais cette crème je l’adore. Elle n’a rien de révolutionnaire pourtant, c’est un solaire assez classique. Mais elle est tellement agréable à utiliser que je n’ai pu que succomber. Côté texture, c’est une crème (plus épaisse qu’un fluide) mais ça va elle n’est pas (trop) collante. En tout cas, dans limite du raisonnable pour un solaire. On n’est pas ici dans du toucher sec mais on ne ressemble pas à un churros après. On ne brille pas non plus de mille feux. Et pour couronner le tout, elle sent super bon la plage (il faut dire qu’ils sont fort chez Nuxe pour les parfums solaires). Résultat, c’est un vrai plaisir de l’appliquer. En fait, comme toujours avec Nuxe, elle mixe sensorialité et efficacité. Lorsque je l’ai emmenée avec moi sous le soleil tropical du Cuba et estival de Lisbonne, elle m’a parfaitement protégée. Si vous aimez les solaires glamour, je pense qu’elle pourrait vous plaire (elle a d’ailleurs tout de suite séduit une copine en voyage avec moi avec qui je l’ai partagée).

Et sinon, je suis la seule à avoir succombé à a crème solaire teintée ?
Rendez-vous sur Hellocoton !