dimanche 19 mai 2013

J'ai testé la manucure brésilienne chez BrasilHair


Il y a un petit bout de temps, je vous ai parlé de mon test de la manucure brésilienne. Certaines d’entre vous connaissent déjà cette manucure qui fait le buzz depuis quelques temps. D’autres étaient intriguées et c’est compréhensible. Une manucure brésilienne, qu’est-ce que ça veut dire ? En fait, au Brésil, avoir les ongles faits est très important pour les femmes qui en prennent vraiment soin. Si beaucoup s’en occupent elles-mêmes, la manucure en institut est aussi très populaire. Sauf que là-bas, les règles d’hygiène ne sont pas les mêmes qu’ici. Très strictes, elles interdisent par exemple l’utilisation de l’eau dans les instituts. Impossible donc de faire tremper l’ongle dans un petit bain. Pour remplacer ce geste, les Brésiliens ont inventé un nouveau rituel : pendant la manucure, on glisse ses mains dans des gants imbibées de crème hydratante. 


Mais ce n’est pas tout. La manucure se concentre également sur les cuticules qui ne sont pas seulement repoussées mais coupées pour donner une jolie forme bombée à l’ongle. On a aussi ainsi l’impression qu’il est plus long. Enfin, même la pose de vernis est différente : la pose à la Brésilienne se fait en débordant de partout sur la peau. On nettoie ensuite après avec du dissolvant. Ici on ne redessine pas l’ongle en laissant un petit espace vierge entre le bord du vernis et la cuticule. Une pratique qui peut choquer la première fois, on n’a pas vraiment l’habitude. On se dit que payer pour une manucure pro qui pose le vernis encore plus mal que nous, c’est quand même fort de café. Mais en fait cette application jusqu’à la cuticule, sans bord libre, permet de garder sa manucure plus longtemps, puisque la repousse se verra beaucoup moins vite. Sachant que les débordements sont nettoyés hein donc on repart avec une manucure nickel. Bref, même si elle est loin de notre culture de l’ongle, la manucure brésilienne a su se faire une place dans nos instituts depuis un an et demi.


Personnellement, je la préfère à une manucure classique. Je sais que les spécialistes ne sont pas forcément pour le coupage intégral des cuticules parce qu’elles sont censées protéger l’ongle mais moi je préfère. Comme vous pouvez le voir sur mes photos de vernis de la semaine, j’ai des cuticules pourries. Elles sont bien épaisses, pas du tout régulières, beaucoup trop imposantes. Tellement imposantes que parfois, je les ronge lors de coup de stress, ce qui bien évidemment n’arrange pas mes affaires. De toute façon, même quand j’en prends soin régulièrement, elles sont moches. Donc les repousser ne suffit pas, j’ai besoin d’une solution plus radicale. Quant à la pose de vernis, je n’ai jamais été satisfaite des poses classiques avec redessin de l’ongle. Comme mes ongles poussent très vite, au bout de 2/3 jours, ça fait déjà moche (voire crade) car l’espace vierge entre le vernis et la cuticule est trop important. Résultat, je suis obligée de retirer mon vernis bien trop tôt et je trouve dommage de ne pas profiter de ma manucure pro jusqu’au bout. Donc cette nouvelle méthode me convient parfaitement. Et puis ça ne me dérange pas qu’elle déborde de partout, comme je vous le dis souvent, j’en fait déjà depuis longtemps des manucures à la brésilienne à la maison donc ça ne me choque pas.


Quand le salon BrasilHair m’a proposé de tester leur manucure brésilienne, j’ai donc dit oui tout de suite. Ce n’était pas une première pour moi. J’avais déjà testé des manucures brésiliennes dans deux autres salons. Mais j’en étais ressortie à chaque fois en me disant que ce n’était pas tout à fait la vraie, qu’elle avait été adaptée aux goûts des françaises (en redessinant un peu l’ongle par exemple et en débordant à peine). J’avais donc envie d’en tester une vraie de vraie. Or le salon BrasilHair à Paris a été créé en 2011 par Emeranca Luzolo qui est d’origine brésilienne (et qui s’est spécialisée dans l’importation de rituels beauté brésiliens, ils font ainsi aussi du lissage brésilien). Je me suis donc dit que cette fois, j’aurais peut-être la vraie manucure brésilienne. Et ça a été le cas. D’ailleurs ma manucure elle-même était brésilienne et me parlait avec son accent chantant (en fan du Brésil, je suis aussi fan de leur accent/intonation).


La petite pièce pour la manucure est installée à l’arrière du salon, on est donc tranquilles et pas au milieu de l’espace coiffure. Après avoir retiré mon vernis, la manucure a commencé le limage des ongles. Une fois les ongles limés, c’est là que tu enfiles les gants imprégnés que tu vas garder tout le temps de la manucure. Comme pour toutes les manucures brésiliennes testés, ce sont des gants de la marque BalbCare, spécialistes du sujet. Ils contiennent une crème formulée à base de 7 ingrédients hydratants, nourrissants et antiseptiques. Pendant que tes mains nagent dans le soin, la manucure coupe leur extrémité pour dégager le bout des ongles. Elle procède alors à la manucure avec son étape principale : le coupage des cuticules. C’est une opération hyper minutieuse (qui pour une fois ne m’a pas fait mal) qui chez moi dure toujours un certain temps vu mes cuticules pourries. Il faut dire qu’avec sa pince, elle coupe bien la cuticule mais aussi toutes les petites peaux autour ainsi que les bouts d’ongles sur le côté qui dépassent (je sais pas si tu voies de quoi je parle).


Résultat : bye bye les ongles dégueu, je me retrouve avec des ongles bien propres, nets et bien dégagés. Une fois la manucure terminée, on retire les gants, on nettoie les mains (à la peau désormais plus douce) et on passe à la pose du vernis. Chez BrasilHair, la manucure est faite avec des vernis Generik. J’avoue, je ne connaissais pas du tout. Parmi les 12 couleurs disponibles, j’ai choisi Tel Aviv, un superbe rose flashy (les autres étaient un chouïa classiques pour moi). Et là, j’ai eu ma vraie manucure brésilienne avec débordement de partout. L’ongle n’a pas du tout été redessiné et la pose s’est bien faite jusqu’à la cuticule. Comme j’aime quoi. Alors évidemment, quand t’as du vernis de partout sur les doigts, ça peut faire bizarre. Mais à la fin, ça vaut vraiment le coup. Car une fois les débordement nettoyés (avec un coton imprégné de dissolvant au bout d’un bâton de buis), tu as une pose bien nette et jusqu’au bout. Moi je préfère comme ça, sans espace vierge. Je préfère visuellement mais aussi au niveau de la repousse. Ainsi, 4 jours plus tard, alors qu’en temps normal, j’aurais probablement dû retirer mon vernis à cause de la repousse, là, elle ne se voyait toujours pas.

 

Vous l’aurez compris, je suis fan de cette manucure. J’aime avoir la cuticule dégagée, l’ongle propre et soigné, et le vernis bien posé. Et après en avoir testé d’autres dans différents salons, c’est vraiment chez BrasilHair que j’ai eu celle que j’ai trouvé la plus fidèle aux principes de la manucure brésilienne telle qu’on nous la présente. Après, petit bémol tout de même : je pense qu’on ne s’est pas compris sur le limage des ongles. Comme vous le savez, j’aime avoir les ongles bien courts. Parce que sur moi, je trouve moche les ongles longs, parce que ça me fait mal aussi de les avoir longs, et puis parce que quand ils le sont, je ronge même à travers le vernis. Je ne sais pas si je ronge ce qui dépasse quand j’ai un coup de stress ou si c’est parce que ça dépasse que ça me stresse et donc que je ronge. Mais je ronge donc. Or les manucures pro et moi n’avons pas la même notion d’ongles courts. Depuis le temps, j’ai l’habitude car ça donne toujours lieu à des incompréhensions. Je dois toujours faire le forcing. Elles me les laissent toujours trop longs. Car courts pour elles, c’est avec un mini bord blanc alors que pour moi, c’est sans aucun bord blanc. 


Avec ongles relimés, quelques jours plus tard

En fait, elles ont dû être formées à certaines longueurs et ça ne colle pas avec ce que je veux (or sur le coup, je suis un peu beaucoup psychorigide). Pareil pour les formes : elles te proposent souvent une forme arrondie ou au carré. Or avec mes ongles (aucun n’a la même forme que l’autre) et mes doigts (tordus), ces formes classiques ne fonctionnent pas et font artificiel. Il faut juste suivre la forme naturelle de mon ongle. En gros, que ce soit pour la longueur ou la forme, je dois souvent m’expliquer longuement voire batailler pour avoir ce que je veux. Et là, je pense qu’on ne s’est pas comprise (j’étais pressée donc je n’ai pas eu le temps de faire mon speech explicatif habituel) puisqu’elle m’a fait des ongles certes pas longs mais au carré. Or cette forme ne colle pas du tout sur moi. En sortant, ça m’a obsédée. Je l’ai montré aux copines et je suis passée pour une folle car elles ça ne les choquait pas, mais pour moi ça ne collait vraiment pas. Résultat, j’ai rongé sur les côtés. Car forme au carré oblige, c’était plus long sur les côtés. Le temps de rentrer chez moi, j’avais donc rongé tout ce qui dépassait tellement ça me stressait. Je suis une femme d’habitudes que voulez-vous. Une fois à la maison, j’ai donc relimé mes ongles par-dessus le vernis. Des mésaventures qui ont un peu impacté la tenue de la manucure. Ca l’a un peu abîmée sur les bords et l’a fragilisée. Au final, j’ai dû la retirer au bout de 4 jours. Bref, la prochaine fois, je prendrais bien le temps d’expliquer ce que je veux mais sinon j’étais plutôt satisfaite du résultat. C’est dommage j’aurais pu en profiter plus s’il n’y avait pas eu ce petit hic au niveau du limage.


Manucure Brésilienne seule : 25 € (en promo à 20 e sur le site en ce moment).
Manucure Brésilienne avec pose de vernis : 30 €.
Manucure Brésilienne avec French : 35 €.
Salon BrasilHair : 53 boulevard Beaumarchais dans le 3ème arrondissement, à Paris.
Rendez-vous sur Hellocoton !

12 commentaires:

  1. Ah ouai ça peut être choquant le vernis de partout ! Sinon pour les cuticules coupées, normalement une bonne esthéticienne doit te le faire aussi (je parle en connaissance de cause, je suis esthéticienne). Je sais pas si j'aimerais avoir la main imbibée de crème comme ça, faudrait que j'essaye !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que des fois on me les as coupées mais juste légèrement, pas la totale comme là. Je me souviens parce qu'une fois il y a longtemps, elle s'était ratée et j'avais saigné grave. Sinon, comme je fais souvent juste des nail bars et des poses rapides, en général, je n'ai que le limage.

      Supprimer
  2. Mais moi ça me choquait pas cette forme d'ongles ! Tarée va :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais, je suis hyper psychorigide sur la forme et la longueur de mes ongles.

      Supprimer
  3. Tout comme toi coté problématique et préférence en matière de manucure ! (Mais moi je ne ronge pas ;) ).
    Je me fais des "Brésiliennes" sur les mains comme sur les pieds depuis perpet' ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'on est pas mal à se faire des Brésiliennes en fait. Même si on est la majorité silencieuse et non visible.

      Supprimer
  4. C'est pas mal comme concept !
    Donc après lecture de ton billet, on peut dire que je me fais tout le temps une manucure brésilienne chez moi (sauf pour le "découpage" de cuticules) : je ne laisse jamais de bord vierge, car je trouve ça peu naturel et, entre nous, super chiant à faire, et je mets mon vernis sans trop faire attention. Ensuite, j'essuie proprement.
    En la faisant de la sorte, ma manucure dure entre 3 et 7 jours, selon la qualité du vernis et si j'ai mis un top coat ou pas.
    Bref, je suis fan de cette "nouvelle" méthode :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le bord vierge, c'est joli sur certaines mais sur d'autres c'est juste pas possible tellement c'est pas naturel et souvent mal fait parce qu'on n'a pas toutes le talent des pro (perso quand le bord vierge est trop grand et qu'on a juste du vernis au milieu de l'ongle, j'aime pas du tout, pareil quand le contour est hésitant, ça le fait pas du tout). En fait, tout dépend de la forme de l'ongle et de la dextérité de la personne. Mais sur moi, c'est moche. J'essaie de me le faire de temps en temps mais je déteste. Et puis ça donne tellement de travail !
      Bref, vive la manucure brésilienne.

      Supprimer
  5. J'aime bcp le résultat ! C'est très joli!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien propre en plus. Maintenant que mes cuticules ont repoussé et recommencent à me prendre la tête, j'apprécie encore plus le résultat.

      Supprimer
  6. Coucou, ah oui en effet, c'est loin de chez nous, bon en même temps si on recule de 20 ans, je posais mon vernis ainsi moi, après je débordé quasi plus, par fainéantise du nettoyage :). J'ai envie de dire que c'est l'ongle qui choisi la manucure, je la trouve adaptée à ton cas de cuticule ! Moi j'en ai quasi pas , mais quand je pose mon vernis, je m'approche le plus possible de la peau, car sinon, rien a faire j'aime pas ...

    RépondreSupprimer
  7. Etant estheticienne c edt vrai que cette methode est a l opposé de ce que l on apprends en cours.Par contre de trop couper les cutucules les font repousser encore de plus belles et plus seches..et puis pas de coupage cuticules sur les personnes diabetiques.

    RépondreSupprimer