mercredi 20 février 2013

Le retour du rouge à lèvres intense post bouton de fièvre : on fait péter le rose


Après deux semaines à ressembler à un monstre, je suis finalement arrivée à bout de mon double bouton de fièvre. Je voulais donc célébrer ça de façon grandiose en faisant péter la couleur sur les lèvres pour la première fois depuis une éternité. 15 jours sans un seul rouge à lèvres intense, ça commençait à faire long ! Forcément, après une telle période de manque, j’ai longtemps hésité sur l’heureux élu avant de finalement opter pour une teinte de la nouvelle gamme de rouges à lèvres Yves Rocher, Grand Rouge.


Comme le Rouge Eclat de Clarins, il s’agit un peu d’un rouge à lèvres soin/anti-âge qui lisse et régénère les lèvres grâce à l’huile de camélia. La marque nous dit aussi que c’est un « rouge à lèvres longue tenue au glissant exceptionnel… Un texture seconde peau fondante et hydratante pour application sensorielle… Le rouge à lèvres s’oublie pour ne laisser qu’une couleur qui sublime les lèvres, intensifiée grâce à l’effet des pigments purs ». Bref, un programme prometteur même si j’avoue que le blabla technique n’est pas forcément ce qui m’attire en premier lieu dans un rouge à lèvres. Je suis plus du genre à craquer sur la couleur.


Et là, il y en avait une justement parfaite pour mes envies de lèvres qui claquent : la teinte 13 Rose Somptueux. C’est un rose foncé qui tire un peu vers le fuchsia mais pas tout à fait, il est un chouïa plus profond. Ce qui fait qu’il est certes pigmenté et flashy mais beaucoup plus facile à porter que le fuchsia, qui est une teinte que j’adore mais elle est quand même assez radicale. Pour mon retour aux lèvres intenses, je voulais y aller petit à petit. Ce rose s’est avéré être le juste compromis et je suis assez fan de la couleur. En plus, le rouge à lèvres sent super bon, une odeur gourmande (pas du tout chimique). Tout commençait donc bien entre nous jusqu’au dérapage fatal.


Après m’être bien appliquée pour la pose du rouge, je pars de chez moi toute contente de moi pour un rendez-vous boulot. J’arrive, je dis bonjour à une, deux, trois personnes, je papote, je plaisante et là une copine me rejoint et pousse tout d’un coup un cri d’horreur. En fait, j’avais du rouge à lèvres partout sur les dents, mais vraiment partout (genre pas uniquement un petit trait sur l’une d’elles mais toutes les dents de devant maculées) et jusqu’ici toutes les personnes (nombreuses) que j’avais croisées ne m’avait rien dit. Bien sûr, dans ces cas-là, tu espères qu’elles n’ont rien vu mais tu sais bien que si et que tu t’es en fait payé la honte sans le savoir. J’étais donc mortifiée et surtout ça m’a rendue paranoïaque pour le reste du rendez-vous (et bien évidemment, c’était le jour où je n’avais pas de miroir sur moi pour vérifier toutes les 30 secondes). En gros, tu passes de super confiante avec ton rouge à lèvres intense à morte de honte prête à te cacher sous la table. Moi qui voulait un retour grandiose…


Je pense que ce petit dérapage est peut-être dû à la texture qui est effectivement assez crémeuse à l’application comme annoncé. Cela fait qu’il glisse très bien sur les lèvres… jusqu’aux dents (mais au moins de ce que j’ai vu, il ne file pas dans les plis, bon, je n’ai pas encore beaucoup de plis aussi) Le plus ironique, c’est qu’après un bout de temps, le côté crémeux s’évapore et il devient plus sec et presque mat (un peu moins confortable aussi). Donc en fait le risque est juste après l’application, là il faut faire bien attention, je pense qu’après une petite heure, on est safe. Première expérience donc en demi-teinte à cause de ce petit incident. Pour les qualités du rouge en lui-même, j’attendrais de le tester un peu plus pour totalement me prononcer définitivement (parfois on note des différences entre teintes) mais, pour l’instant, j’ai effectivement constaté le glissant, le côté crémeux et la super pigmentation. Pour le confort, le côté lissage des lèvres et l’hydratation, il y a des hauts et des bas. A voir si c’est juste cette teinte.



Mais en même temps, la couleur est superbe. Alors pourquoi pas, à son prix promotionnel : 10,90 €. Son prix classique est lui de presque 20 € et j’avoue que pour ce budget, la beauty addict que je suis va plutôt voir du côté de chez Clinique, Clarins… Même si le prix est aussi peut-être une question de formule (sans huiles minérales, sans carmin cochenille, sans composants d’origine animale et sans lanoline).
 
PS note de service : si vos commentaires n'apparaissent pas tout de suite, ne vous inquiétez pas. Je ne me lance pas dans la censure mais en ce moment, je suis assaillie de spams en anglais donc je tente la modération pour voir si ça calme le truc (qui est assez horripilant).
Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires:

  1. Réponses
    1. Oui, la couleur est belle, ça je lui accorde sans hésiter.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Il est parfait pour le printemps (même pour maintenant d'ailleurs).

      Supprimer
  3. La couleur est sympa mais ton aventure un peu moins... je ne suis pas une grande fan des ral Yves Rocher, je préfère investir dans un autre Yves (Saint Laurent ^^). Il ne m'a pas déçue avec son vernis à lèvres : tenue, texture douce et non desséchante et couleurs au top !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je te comprends pour l'autre Yves, comme toi, je suis une grande fan. Je viens enfin d'acquérir un vernis à lèvres, j'ai hâte de le tester !

      Supprimer
  4. il ressemble fortement au 38 de chez MUFE un fushia qui pète !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui-là, il se la pète pas tant que ça finalement. Il est étincelant mais pas néon/flashy. En fait, le soleil le rend peut-être un peu plus fuchsia clair qu'il n'est.
      Mais tu m'impressionnes, à connaître les numéros des teintes par coeur ! Quel talent !

      Supprimer
  5. Il est vraiment chouette, et c'est vrai que le prix à -50% est intéressant. J'aime beaucoup la couleur, qui te va vraiment bien ! Je pense qu'un tour chez Yves Rocher s'impose ahah!

    RépondreSupprimer