mardi 12 février 2013

Une bouquet d'iris et de lilas avec la palette de fards à paupières printemps de Clarins

La semaine dernière, je vous parlais de la palette Iris Blossom de la collection printemps de Clarins. Mais je me suis rendue compte que je vous avais raconté un peu n’importe quoi. Encore un coup de mes yeux capricieux qui voient parfois une couleur à la place d’une autre. En fait, quand je teste un produit, souvent je ne regarde pas le dossier de presse avant pour ne pas être influencée par toutes les actions miraculeuses qu’on nous décrit. Quand tu vas en magasin et que tu craques pour un produit, t’y vas souvent au feeling ou à ce qu’il y a écrit sur le pack (ou aux couleurs pour le maquillage). Tu ne te bases pas sur ce que le dossier de presse te dis (bon, parfois, tu te bases sur la pub mais vu que je ne crois pas aux pubs qui pour moi sont toujours exagérées, je marche surtout au coup de cœur).


 Mais il faut bien le dire, je ne suis pas une consommatrice lambda. Pas besoin d’aller en rayon beauté, les rayons beauté viennent jusqu’à moi (enfin, certains). Bref, j’ai une approche des produits de beauté un peu à part, forcément. Mais comme je parle à des consommatrices qui, elles, achètent leur produit de manière classique, j’essaie de me mettre un peu dans le même état d’esprit si on peut dire en ne me noyant pas dans un flot d’infos produits avant. Résultat, parfois, je bugue un peu. Par exemple, avec ces Ombres Minérales 4 Couleurs. Je t’ai décrit les 4 ombres de la palette telles que je les voyais mais je devrais savoir désormais que faire une confiance aveugle à mes yeux n’est pas toujours une bonne idée. Car si moi je vois un brun clair, un blanc irisé, un bleu marine très foncé et un violet lilas, apparemment, ce n’est pas tout à fait ça.


 Je profite donc de mon deuxième maquillage avec pour remettre un peu tout ça dans le bon ordre. Selon la marque, la palette est en fait composée de deux fards : un lilas (yahou, là, j’avais bon) et un gris taupé (celui que je vois brun mais pour ma défense, le taupe pour moi tire vers le brun, donc c’est un gris qui tire vers le brun, j’étais pas loin, ouf). Elle contient également un illuminateur, le blanc irisé : là, j’avais bon sur la couleur tu me diras, sauf qu’illuminateur veut dire que la texture n’est pas tout à fait la même qu’un fard classique, elle est plus transparente. Enfin, ce que je voyais comme une ombre bleu marine est en fait un eyeliner noir (euh, moi, même en sachant ça, je la vois toujours bleue, c’est grave docteur ?). Tu me diras, c’est une poudre donc si on en a envie, on peut aussi l’utiliser en aplat mais en même temps ça explique aussi sa texture différente. Je l’avais d’ailleurs souligné lors de mon premier make-up, il est plus sec que les autres fards. Je trouvais ça bizarre mais voilà mon explication. Ca doit être pour faciliter un trait précis.

Un lundi au soleil, c'est une chose qu'on aura jamais...

Bref, j’étais un peu à l’ouest. Pour mon deuxième make-up, j’ai donc décidé d’utiliser les teintes de la palette dans des conditions plus fidèles à leur fonction originale. Enfin, pas les 4 teintes pour être précise, juste 3. J’ai d’abord posé le lilas sur toute la paupière mobile et en remontant un peu au-dessus du pli (comme toujours), j’ai également fait un retour avec cette teinte sur le ras de cil inférieur. J’ai ensuite utilisé l’illuminateur blanc pour illuminer le coin interne de l’œil mais aussi pour estomper les contours. Enfin, j’ai utilisé le noir comme un eyeliner. J’avais un doute sur le côté eyeliner poudre. Est-ce que ça permettrait de faire un trait précis ? Est-ce que la couleur se verrait ? Et en fait, on a le même résultat qu’avec un liner classique. Sauf que je trouve que la couleur se fond mieux aux autres fards. Elle ressort moins mais finalement c’est pas plus mal, ça souligne le regard tout en discrétion.

Avec plus de fard blanc

J’ai également fait une version de ce maquillage où le blanc occupait un peut plus de place, genre un quart de la paupière. Mais j’aime moins. Je préfère quand il est juste posé dans le coin interne pour illuminer. Je te mets quand même les photos car la luminosité est moins pourrie et je trouve que tu vois mieux la vraie couleur des fards. Car encore une fois le flash et le manque de lumière font que les teintes ne se dévoilent pas comme elles devraient. En vrai, c’est toujours un peu moins irisé qu’avec le flash, un peu plus lumineux que sans flash. Après, le violet est une teinte assez classique chez Clarins donc finalement on sait dans quoi on s’engage, sachant que s’il a l’air constellé de nacres ou de micro paillettes dans le boîtier, on ne les voit quasi pas (voire pas du tout, sauf au flash qui les fait ressortir) sur la paupière. Le côté nacré est apporté au maquillage par le blanc irisé (qui perd un peu de paillette à l’application). Et voilà, un joli maquillage, très Clarins je trouve. Prochain défi pour la marque : sortir des sentiers battus et oser d’autres teintes que les traditionnels bruns ou violets ? Un petit bleu, ce serait pas mal non ? Enfin, j’dis ça, j’dis rien…


Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires:

  1. Superbe :)
    Bisous, à très vite.
    Emy
    http://everydayalook.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  2. je comprend pas comment tu as fait le maquillage des premieres tupeux m expliquer car j'adooooore mais pas les autres
    tu peux me repondre sur mon mail stp? merci bcp :)
    je la veux trop

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, je n'ai pas ton mail (tu dois l'avoir intégré dans un formulaire pour poster ton commentaire je pense mais je n'y ai pas accès de mon côté) mais je te réponds ici, si c'est ok.
      En fait, c'est assez facile : j'ai posé du violet avec un pinceau plat sur toute la paupière mobile et en remontant un peu au-dessus du pli (parce que c'est ce qui convient le mieux à ma forme d'yeux). Ensuite, j'ai prix un peu de fard blanc nacré sur un pinceau estompeur (les arrondis) et m'en suis servie pour estomper les contours du violet (c'est ça qui apporte le côté irisé sur les bords). Enfin, avec mon petit doigt, j'ai déposé un peu de blanc dans le coin interne de mon oeil. Avec mon pinceau plat, j'ai mis ensuite du violet au ras des cils inférieurs. Et avec un pinceau biseauté, j'ai fait mon trait d'eyeliner au ras des cils inférieurs avec le noir.

      Voilà, j'espère avoir été claire, sachant que si moi j'y arrive, je pense que tout le monde peut le faire. Bien évidemment, le résultat sera un peu moins irisé que sur la première série de 3 photos, le flash y faisant ressortir les nacres des fards plus qu'en vrai.

      Supprimer
  3. je suis très fan du violet foncé !
    la palette est vraiment belle, clarins je n'ai jamais testé leur maquillage à voir ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est pas si foncé que ça en fait, il est plutôt moyen je dirais. C'est le manque de luminosité dans la rue qui donne cette impression :/ Rendez-nous le soleiiiiiiiiiiiil ! C'est impossible de faire des photos avec le véritable rendu dans ces conditions. C'est rageant parfois.

      Supprimer
  4. Le violet, c'est vrai que c'est encore "sage" ^^
    La palette a l'air vraiment sympa, mais ton maquillage est vraiment réussi!

    RépondreSupprimer
  5. En effet, je fonctionne au coup de cœur aussi, je swatcher un peu car je fais moyen confiance au couleur de la palette , en règle générale :), j'avoue que les palette avec eye liner, j'évite, j'ai du mal à les utiliser sous ce format la .... Cette palette est sympa je trouve, mais un peu terne , enfin, pas assez peps pour moi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends totalement sur le côté peps :)

      Supprimer