jeudi 26 septembre 2013

Duo The Last Call de BareMinerals : un fard à paupières bleu électrique On The Rocks please


Pendant un moment, j’avais arrêté le bleu sur les yeux. Je saturais et étais à la limite de l’overdose. Je vous avais d’ailleurs confié par ici mes états d’âme, ou plutôt mes bleus à l’âme (mouhahahaha ! Non ? Mais si lolilol). Le bleu, ce n’était plus moi. Ca a un peu perturbé quelques personnes tellement habituées à me voir le bleu dans les yeux mais je pensais avoir fait le tour. Limite, oui, ça me fait mal de le dire, mais j’en suis même venue à la conclusion que j’étais trop vieille pour porter les nuances flashy que j’avais tant aimé. Depuis quelques temps, comme maquillage signature, je préférais la bouche rouge aux yeux bleus, plus glamour, plus femme fatale, voire plus femme tout simplement, plus élégant (enfin si tu exceptes les nombreuses fois où je me retrouvais avec du rouge à lèvres sur les dents).


Et puis le bleu s’est imposé comme la teinte tendance du printemps-été 2013 pour les yeux, avec une pluie de nouveautés vitaminées. Et ces jolis lancements m’ont redonné l’envie (d’avoir envie) de bleu (oui, j’enchaîne les mauvaises blagounettes, et oui, j’en ai encore sous le coude, pour le meilleur… et pour le pire surtout je crois, mais on ne se refait pas). Cet été, j’ai donc replongé avec plaisir pour les fards à paupières bleu électrique. I’m back baby. Et bonne nouvelle (pour moi, je sais que certaines d’entre vous regardent cette couleur d’un mauvais œil), le bleu flashy joue les prolongations cet automne. D’ailleurs, si j’ai mis longtemps avant de me décider à piocher dans les collections maquillage de l’automne, ce sont les seules nouveautés que j’ai adoptées depuis longtemps. Parfaites cet été, elles on su illuminer ma rentrée. Parmi elles, le duo d’ombres à paupières Ready Eyeshadow 2.0 The Last Call de bareMinerals.


J’ai bien évidemment applaudit des deux mains lorsque j’ai découvert ce duo composé des fards à paupières On The Rocks, un bleu roi électrique, et Shaken Not Stirred, un bleu nuit presque noir. Ce sont tous les deux des fards mat mais avec des micro nacres dedans (qui se font toutefois discrètes une fois le fard posé, ce ne sont pas vraiment des ombres pailletées). J’ai déjà testé, approuvé et adopté les deux fards à paupières mais aujourd’hui, c’est du bleu flashy que nous allons parler bien évidemment. Le meilleur pour le début. Même si au cœur de l’automne-hiver, j’utiliserais probablement plus le faux noir, j’ai profité du rapide retour du soleil pour me livrer à mon obsession pour les bleus électriques. Comme toujours avec ce genre de teintes bien voyantes, j’ai fait un maquillage assez simple. 


J’ai posé le fard sur toute la paupière mobile puis j’ai estompé sur les contours. Je ne me suis pas servie d’une ombre plus claire pour flouter les bords mais de ma Primer Potion Sin. J’ai remarqué qu’elle ne séchait pas tout de suite tout de suite, ce qui me laisse le temps de la blender à mon fard. Bon, il ne faut pas trop que je tarde sinon ça ne bouge plus, mais je préfère limite ce genre d’estompe que le résultat avec certains fards trop présents. Là, c’est plus naturel et ça apporte un peu de luminosité aussi. C’est ainsi elle qui donne ce petit côté irisé au fard dans le creux de la paupière. J’ai ensuite fait un retour discret en ras de cils inférieur avec le fard bleu électrique, j’ai cerclé mon regard de noir (comme vous le savez, j’aime calmer les teintes flashy avec du noir en ras de cils) puis je suis repassée avec le fard bleu nuit sur mon khôl noir sur la paupière supérieure. Et il est tellement presque noir que ça ne se voit absolument pas.


 Il n’empêche que j’aime beaucoup ce maquillage, certes pas original du tout (je ne serais jamais une artiste des pinceaux) mais qui colle parfaitement à mes goûts, ma personnalité. Oui, peut-être que j’oserais moins ce bleu flashy pendant l’hiver mais quelle bonne idée de nous avoir proposé ce joli duo qui sort un peu des sentiers battus et propose autre chose que les teintes automnales habituelles, belles mais un peu boring à la longue (oui, au bout d’un moment, les bruns, gris et kakis m’ennuient). Bon, c’est un fard mat donc forcément plus délicat à maîtriser comme texture, il est ainsi moins soyeux que d’autres fards Ready testés jusqu’ici. Mais j’en ai connus des plus retors aussi. Il est quand même assez simple à apprivoiser. Je sais que je suis de parti pris mais pour moi, c’est une des plus jolies nouveautés pour le regard de l’automne 2013.
Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. Un peu flashy ... Mais cela va bien avec tes yeux :-)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai toujours adoré le make-up bleu !!! Franchement superbe !

    RépondreSupprimer