lundi 5 novembre 2012

Dior m'a offert un séjour très punchy au Plaza pour prolonger l'été

Quand j’ai commencé à travailler dans le monde de la beauté (j’ai l’impression que ça fait un siècle), j’avais grave flashé sur les vernis Dior. C’était ma marque de vernis préférée. Puis, j’ai découvert les OPI et ça a forcément changé mais j’ai continué a craqué pour les Dior. Les couleurs étaient superbes et la qualité vraiment bien (ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas pour une marque de luxe, ça devrait l’être mais on le sait toutes, si les couleurs attirent l’œil chaque saison, parfois, la tenue ne suit pas). Et puis, surtout, c’était Dior. Je suis faible et, même si, au quotidien, j’utilise un mix de marques petit prix et moyen de gamme, avec quand même un chouïa de haut de gamme, je soupire d’aise quand un produit d’une marque de luxe atterrit entre mes mains. C’est mon côté snobinarde. Il suffit qu’on me dise Dior et je pousse un petit cri de plaisir (ça marche aussi avec Chanel ou Yves Saint Laurent).


Bien sûr, je ne prends pas tout en masse, j’ai appris à trier. Chaque marque ayant ses points faibles et ses points forts, mais aussi ses produits qui me correspondent ou pas. Bref, à l’époque, je validais sans hésiter les vernis Dior. D’ailleurs, l’une de mes teintes de vernis préférées, parmi la centaine que je possède à la maison, est un Dior, le Bubblegum dont je vous ai déjà parlé. Sorti il y a environ 5 ans je dirais, il est bien sûr mort depuis. Mais je me refuse à le jeter. Trop beau. Donc je le ressuscite régulièrement avec le diluant Mavala. Mais malgré cet amour inconditionnel, notre histoire s’est terminée (en gros, je suis devenue indépendante et ils ont arrêté d’arriver jusqu’à moi parce que je n’étais plus assez importante, le déchirement). 


Entre-temps, la formule des vernis a changé. Pour le meilleur ? Pour le pire ? C’est ce que je me demandais depuis. Car côté couleurs, la marque sait toujours y faire, la plupart des éditions limitées lancées chaque saison étant à tomber. Enfin, surtout celles de l’été, un peu moins fans des couleurs d’hiver. Et puis, récemment, je me suis lancée dans le troc avec les copines qui débordent comme moi de produits qui ne leur conviennent pas forcément. Et c’est comme ça que j’ai hérité du Dior Vernis Plaza, sorti cet été si ma mémoire est bonne. Quand je l’ai tenu entre mes mains pour la première fois, j’ai failli défaillir. Je retrouvais enfin ce packaging si familier et que j’aimais temps et surtout ces sublimes couleurs qui me faisaient tant vibrer.


Alors certes, ce n’est absolument pas une nouveauté. Et en plus, vous en avez sûrement déjà entendu parlé avant les vacances, peut-être même trop (dans ma mémoire, la collection dont il est issu avait un peu inondé la blogosphère). Je devrais plutôt vous parler de la collection Germany d’OPI qui m’attend sagement (et dont on parle moins). J’ai tous les vernis et elle au moins est de saison en plus. Oui, mais, le hic c’est que la plupart des vernis de l’automne justement ne m’excitent pas des masses. Trop ternes, trop déprimants. Pour mes vacances en Andalousie, ou dans ma tête il allait faire super soleil, j’ai donc voulu prolonger l’été avec le vernis Plaza. Et je l’ai trouvé tellement beau qu’il fallait que je vous en parle. Ne me jetez pas la pierre.


C’est un très beau rose (et tu sais à quel point, j’aime les vernis rose, je crois que je n’en aurais jamais assez), soutenu mais pas flashy. Il a un potentiel chic, il est ni Barbie, ni bubblegum, ni gnangnan, ni pouffe. Moi, finalement, j’aime tous les roses, mais c’est vrai que certains sont difficiles à porter. Il ne peut pas vraiment être décrit comme discret, il attire quand même le regard, mais il n’est pas m’as-tu vu. Il a d’ailleurs été également validé par une copine en vacances avec moi qui en a profité pour se faire une manucure avec. Alors certes, ce n’est pas vraiment une couleur d’hiver, mais son côté punchy met de bonne humeur. Et franchement, quand il fait nuit tôt, que tu ne voies pas un rayon de soleil de la journée et qu’il pleut un peu trop souvent, ça fait du bien. Finalement, je suis assez paradoxale. J’ai du mal avec le turquoise sur les yeux pendant la morne saison, par contre je ne dis pas non à un rose qui pète.


Et côté qualité, qu’est-ce que ça donne ? Eh bien, même si la formule a changé, on est toujours dans du bon vernis. L’application est assez facile. Moi, j’ai posé deux couches car j’ai la main tremblotante et je n’arrive jamais à avoir une première couche de même épaisseur sur tous les ongles. Là, à 2 couches, j’ai eu une parfaite opacité uniforme et une couleur bien punchy. Mais ma copine, elle, n’a posé qu’une seule couche et elle était satisfaite aussi. Côté tenue, il m’a fait la semaine ouvrable, c’est-à-dire 5 jours (après, j’ai gratté et rongé pendant le voyage de retour, je m’ennuyais). La bonne moyenne quoi. Il s’use un peu au bout avant mais c’est peut-être aussi parce que mes deux couches étaient trop épaisses. Mais en gros, je suis pleinement satisfaite, la moyenne de certains vernis de luxe (ou non luxe d’ailleurs) étant plutôt de 2 jours. Pour la rapidité de séchage, j’ai l’impression qu’il était pas mal. Le hic, c’est que pour aller plus vite, j’ai ensuite appliqué le Rapid Dry d’OPI, un accélérateur de séchage. Qui n’a en fait rien accéléré, voire même stoppé le processus. Résultat un mini accroc sur l’index. Que j’ai laissé tel quel. C’était les vacances après tout.



M’enfin, le résultat, c’est que je suis foutue. Maintenant que je sais que la qualité des vernis Dior est là, ça va me donner encore plus envie d’eux à chaque fois que je verrais leurs nouvelles couleurs. Je crains grandement le printemps (là, je suis sauve, n’ayant pas adhéré à leur manucure croco). Sinon, admire cette magnifique  piscine. Le rose ressort encore mieux devant ce bleu très estival. Malheureusement, il n’a pas fait assez beau pour en profiter. A plusieurs reprises, ça a même été les grandes eaux. Mais ça ne m’a pas empêché d’adorer l’Andalousie. Il faudra que je vous raconte dès que j’aurais récupéré les photos éparpillées. Très vite.
Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires:

  1. C'est lequel ? Le rose kimono ? En tout cas j'avoue que je suis comme toi, j'aime les petites marques, mais en avoir une "grande" dans les mains... Ca nous fait soupirer d'aise ! J'adore les vernis dior, ils sont parfaits, bonne tenue belles couleurs excellents pinceaux et packaging juste parfait ! Juste le prix qui est en trop ! Mais sinon tres beau vernis qui a les couleurs de l'été sniff !!

    RépondreSupprimer
  2. J'ai mis du vernis rose aujourd'hui, j'adore le vernis rose il est comme le tien ( sauf que c'est un kiko^^) mais cet hiver je n'assume pas du tout! alors que cet été la même couleur j'adorais!

    RépondreSupprimer
  3. so pretty.

    http://beautyshinewoman.blogspot.pt/

    RépondreSupprimer
  4. Hello ce rose est sublime, ou peut on en trouver un qui s'y rapproche ?

    RépondreSupprimer