mardi 12 juin 2012

Cachez ce sein que je ne saurais voir…

Je lisais le ELLE hier dans le métro et quelque chose m’a frappé. Qui m’avait d’ailleurs frappé aussi en lisant le Grazia, le Biba ou le Glamour. Limite n’importe quel magazine féminin en fait. Je suis une grande consommatrice de presse féminine depuis des années. Au début, c’était beaucoup pour le boulot (à la base, j’étais plutôt presse sportive) et puis c’est devenu plus par plaisir (mais je dis toujours que c’est pour le boulot car c’est presque un plaisir coupable tellement des fois ça vole pas haut. En même temps quand ça vole haut avec des sujets sérieux, je ne lis pas ça me saoule. Oui, je sais contradiction extrême. Mais bref). Donc depuis que je dévore la presse féminine, un truc me turlupine. Ca pullule quand même de poitrines à l’air toutes ces pages de papier glacé.

Je crois que je n’ai jamais vu autant de seins nus dans un magazine que dans ceux de la presse people. Et pourtant pendant longtemps, j’ai lu FHM ou Maximal, voire Entrevue, la bonne presse masculine que je piquais à mon beauf. Eh bien même là, je crois qu’il n’y avait pas autant de téton au mètre carré. Donc depuis que je bosse dans le milieu et que je lis cette presse, je m’interroge : mais pourquoi donc ? Pourquoi mettre des filles à poil dans un magazine clairement ciblé pour les femmes. Et qui en principe en ont justement rien à foutre de voir une femme nue (ouh la, je crois qu’avec ce papier, je vais me ramasser tous les pervers qui traînent sur le web. Mais continuons.)

Perso, en tant que femme, tous ces seins nus, je m’en fous. Et même j’avoue, ça ne fait pas que m’indifférer. Parce que pire, ça me met limite mal à l’aise. Oui, toute ces filles dépoitraillées, ça me gêne. Ca m’énerve même de tomber sur de la chair fraîche à chaque coin de page. Mais rhabillez-vous donc mesdames ! (Surtout que ça ne s’arrête pas forcément aux seins, car de la fesse aussi on t’en balance et même de temps en temps une full frontal nudity. Bravo au ELLE qui sous prétexte d’épilation du maillot nous a balancé une demi douzaine de pages de portraits de foufounes. Classe, chapeau). Je le répète, what’s the point ?

Ok, c’est vrai, je ne m’en cache pas, j’ai un côté un peu coincé (être une femme libérée, c'est pas si facile ;)). On s’est d’ailleurs récemment légèrement moqué de moi parce que lors d’une présentation où des jeunes hommes torse poil et over musclés étaient là pour présenter le produit, j’étais limite partie en courant de l’autre côté. Ben oui, me coltiner nez à nez avec un torse nu d’un inconnu, ça me met mal à l’aise. Je l’assume. Mais j’ai trouvé une copine tout pareil que moi, je suis contente. Dans les films, la nudité ne me dérange pas, parce qu’elle arrive souvent au fil de l’histoire, elle a une raison d’être. Mais j’ai du mal avec l’exhibitionnisme et la nudité gratuite. Et dans le cas de la presse féminine, désolée mais c’est de la nudité totalement gratuite. Elle n’a aucune raison d’être.

Après toutes ces années, je continue à me demander ce que ça fait là. Et pourtant, il y en a partout. Ok, pour les sujets cul, je veux bien. Pour les sujets beauté sur les soins pour la poitrine aussi, c’est normal. Mais pour les sujets mode et beauté classiques, quel est l’intérêt ? Je me souviens d’un spécial beauté Grazia où j’avais compté au moins 5 paires de seins dans le shooting photo. Et je m’étais demandé ce qu’elles venaient faire là alors qu’on parlait de maquillage. Même dans les sujets minceur, je trouve que ça ne se défend pas. Le cul je veux bien, mais la minceur et les seins, c’est pas forcément ce qu’on associe en premier.

Ok, je vous l’accorde, c’est sûrement une question d’esthétique. C’est beau un corps de femme nue. Et ça doit faire vendre même aux femmes puisque plus ça va, plus il y en a. Mais ça me laisse quand même perplexe. Encore, si c’était pour attirer un autre lectorat, en gros les hommes, je comprendrais. Mais je vois mal un mâle se ruer sur un ELLE au kiosque à journaux pour une paire de boobs. Surtout qu’en général, en plus c’est pas de la poitrine pulpeuse qui fait envie, comme le reste du corps, c’est du sein maigrichon. Sur le web, par contre, je comprends un peu plus. D’ailleurs, j’avoue, j’utilise aussi l’artifice au boulot (même si quand même mes seins à moi, ils ont souvent un soutien-gorge). Mais en gros, tu prends ta bonne femme à poil, tu intitules ton image « corps_femme_nue_seins », un truc comme ça et tu te ramènes un peu d’audience en plus. Tu chatouilles le dieu référencement quoi. Même si l’audience n’est pas du tout dans la cible, les chiffres sont là, c’est ce qui compte. Mais cet argument ne tient pas pour le papier.

M’enfin comme disais l’un de mes chefs quand je lui demandais quel papier il aimerait que je fasse : « du cul, du cul, du cul ». Donc on va continuer à en voir de la poitrine de femme. Même si à titre personnel, on s’en fout totalement (on préférerait de la poitrine plus virile). Mais voilà, moi, je ne m’y habituerais jamais (surtout quand je me dis que certaines des mannequins ainsi exhibées ont peut-être entre 16 et 18 ans, ou même 18 ans tout juste, ce qui est quand même jeune pour être ainsi jetée en pâture). Donc je continuerais à revendiquer le « cachez ce sein que je ne saurais voir » quitte à passer pour une petite vieille coincée (de toute façon, tout le monde sait maintenant que je suis une mémé inside). Même si les photos ne sont absolument pas vulgaires et même parfois très belles, ça va continuer à me tarauder. Et vous, vous vous êtes déjà posé la question ou ça ne vous dérange pas ? Peut-être y êtes-vous tellement habituées que vous ne le remarquez même plus ?

PS : j’ai mis des pubs Aubade en visuel d’illustration parce que là je trouve ça beau et drôle. Et ce n’est absolument pas gratuit mais totalement justifié.

Rendez-vous sur Hellocoton !

13 commentaires:

  1. En fait, j'y suis habituée, perso. Mais en effet, il y a certains sujets où toutes ces photos n'ont pas lieu d'être. M'enfin... les choses évoluent ma p'tite dame (^^)

    PS : les photos d'Aubade sont magnifiques : tout est en élégance et suggestion... J'adore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est quand même plus sympa quand la nudité est suggérée. Et puis le sens de l'humour, j'adore.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Ah, ça me rassure. Je ne suis donc pas la seule...

      Supprimer
  3. Moi je n'arrive toujours pas avec celles qui font "seins nus" à la plage!!! Je me dis toujours que moi j'ai pas demandé à voir leurs seins, et ça me gêne!! d'autant plus quand il y a des enfants autour!! C'est peut-être bête mais c'est comme ça!! Je trouve ça malsain de se déshabiller en public mais ce n'est que mon opinion et ça n'engage que moi!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, le sein nus à la plage, c'est pas mal aussi. C'est même pire parce que tu as toujours le risque de te retrouver nez à sein avec lui. Les vestiaires de sports, c'est pas mal pour ça aussi, même si là il y a une raison. mais le jour où je suis rentrée dans une meuf à poil, ça m'a quand même fait un choc.

      Supprimer
  4. Je suis d'accord avec toi. Parfois on voit une poitrine dans ces magazines, et ça a une raison d'être, genre un communiqué pour le despistage du cancer du sein. Dans ces moments là, okay. Mais sinon je me demande vraiment ce que ça fou là, ça me gêne un peu. J'ai pas envie de voir la poitrine des mannequins lorsque je tourne les pages, je m'en contrefous de leurs boobs, mais on nous les impose et je trouve ça lourd =/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien à ajouter ! Tu résumes parfaitement ma pensée.

      Supprimer
  5. J'ai remarqué moi aussi qu'il y a plus de nanas nues dans la presse féminine que dans les magazines pour hommes de type FHM et cie...et ça m'agaçe parce que non seulement ça ne m'intéresse pas de voir mes congénères en tenue d'Eve mais en plus, je trouve révoltant (vraiment) que la presse féminine elle-même cantonne ses mannequins dans ce rôle franchement pas flatteur et très limitée d'objet sexuel (ben oui, y a-t-il une raison objective de montrer des seins, des fesses ou autre chose pour vanter la haute couture ou parler de n'importe quoi de non médical ???).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, la différence entre presse féminine et presse masculine, différence qui est assez ironique et drôle finalement, c'est que oui, il y a moins de femmes nues dans les mags pour hommes, mais si elles sont habillées, elles sont en revanche plus "vulgaires". L'image est plus érotisée. Dans les mags féminins, la femme nue est "esthétique", il n'y a pas forcément de connotation sexuelle derrière. Mais n'empêche, une femme nue désolée mais ça rime toujours avec cul.
      Et tout à fait d'accord avec toi sur l'image de l'objet sexuel. Je m'en suis souvenue après avoir écrit mon article et voulait le rajouter mais je n'ai pas eu le temps. Comme toi, je trouve ça limite avilissant. Eux se donnent comme excuse "mais non, on est féministe, les femmes sont nues parce qu'elles sont libérées, leur corps leur appartient, elles en font ce qu'elles veulent" en arguant du féminisme des 60's "je brûle mon soutien gorge". Mais non, quand tu creuses, c'est effectivement cette case de l'objet sexuel dans lequel on met la femme. Et derrière ces photos, je vois plutôt un discours "tu veux poser pour un magazine et bien il va falloir payer de ton corps". Et puis dans la tête, j'ai toujours l'image de cette toute jeune fille au corps offert à un vieux photographe libidineux. C'est exagéré mais quand t'entends ce qu'on dit sur le milieu de la mode pas forcément éloigné de la vérité. Alors ça me gêne aussi pour ça. Cette traite du corps humain et de la nudité.

      Supprimer
  6. Absolument d'accord avec toi. Je me faisais justement la réflexion il y a quelques temps. J'ai le souvenir d'une jeune fille posant seins nus pour un article sur le cocooning. J'étais mal à l'aise et je ne vois vraiment pas ce que ça peut apporter à l'article. Quitte à faire du "sexy", j'aurais préféré une fille en nuisette ou en débardeur/petit short. Ca me semble plus coller au thème en tout cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est fou. On est donc pas mal à être incommodées par cette mauvaise habitude. Je me demande d'où ça vient alors. Pourquoi ça continue et ça se développe même. Qui a décidé que c'était ce que voulait voir les femmes.

      Supprimer
  7. Pour moi ces exibitions sont là pour nous montrer le corps parfait (selon la presse), le corps auquel ressembler mais comme nous en sommes loin nous nous jettons sur les produits amincissants des pubs (la page d'après...) et des fringues/accessoires des pages mode.
    C'est du marketing psychologique : "je me sens moche je vais acheter le premier truc que je vois plutot que de manger du chocolat"...

    J'ai arrêté les magazines feminins je suis abonnée à Elle à table et pas de nudité à l'horizon!

    RépondreSupprimer