jeudi 7 juin 2012

Mon superbe smoky eye bleu avec l'Aqua Shadow de Make Up For Ever

Là, vous devez être en train de vous dire que ça y est j’ai pété un plomb, que l’abus de bleu m’a provoqué un grave syndrôme Alain Delon et voilà que je me lance des fleurs bien trop grosses pour moi. Mais je vous rassure, que nenni ! Je n’ai pas auto décrété tout d’un coup que mon smoky bleu Aqua Shadow Style était superbe mais apparemment selon les bonnes gens que j’ai rencontré ce jour-là, il le valait bien. Mais reprenons du début de l’histoire.

Vous le savez, je ne me vanterais jamais d’être une pro du pinceau. Je me les emmêle plus souvent que je ne les maîtrise. Malgré des années de pratique, je suis trop maladroite pour réussir haut la main un magnifique maquillage élaboré. Je préfère donc laisser ça aux autres. Par ici, on est donc dans les choses beaucoup plus simples (et faciles à faire). Mais je ne me plains pas. Finalement, j’aime bien ce que ça donne sur moi. Mais forcément, si, dans la vraie vie, mon maquillage se fait souvent remarquer (couleurs flashy oblige), il ne récolte pas forcément des waouh émerveillés tous les jours.

Parfois, par-ci par-là, j’ai bien un petit compliment dessus, dans les évènements presse où on pouvaitt se faire maquiller, il est aussi arrivé qu’une collègue ou un intervenant complimentent le travail que la maquilleuse a fait sur moi (alors qu’en fait c’est du 100 % paresse). Mais ça reste rare et puis je sais en mon for intérieur que mon maquillage ne casse pas trois pattes à un canard en fait (je pense que c’est plutôt le fait qu’il détonne parmi le reste des journalistes beauté qui elles sont à peine fardées qui fait qu’on le remarque et qu’on a l’impression que c’est plus waouh que ça ne l’est, un effet d’optique en somme). Alors quand il y a quelques temps, lors d’une journée presse marathon, mon maquillage du regard a récolté une pelletée de compliments, j’avoue que j’en étais pas peu fière. Donc forcément je t’en parle même si toi-même tu sais à quoi t’en tenir pour mes make-up ;)

C’est la première fois dans ma longue vie de make-up addict où on s’émerveille vraiment et à plusieurs reprises sur mon maquillage. J’étais toute chose, toute contente (surtout que ça venait de spécialistes de la beauté), tout en ayant l’impression d’être un imposteur. Ben oui, parce qu’en fait ce maquillage était un peu le fruit du hasard et surtout d’un ratage. Le matin même, j’avais voulu tester l’Aqua Shadow bleu, mon préféré forcément. Ca ne vous étonnera évidemment pas mais c’est sur lui et sa couleur sublime que j’avais flashé instantanément en découvrant cette nouvelle ligne de fards à paupières waterproof format crayon chez Make Up For Ever.

(version 1 du maquillage, au flash)

J’avais donc commencé à crayonner toute tranquille ma paupière. Jusqu’ici tout allait bien. A noter que c’était la première fois que j’utilisais un Aqua Shadow foncé (le smoky black que vous avez déjà vu en fait je l’ai fait après avoir retenu les leçons de cette aventure-là) donc je ne savais pas encore à quoi m’en tenir. Forcément après la pose sur la paupière mobile, impossible de laisser ça comme ça, il a fallu estomper. Je prends donc mon gros pinceau estompeur. Et là, c’est la cata, la texture étant bien crémeuse, ça me met du bleu partout sur la paupière. J’efface donc tout et je recommence mais cette fois avec un pinceau estompeur plus petit. Ca va mieux mais il manque quelque chose. L’estompage est bof. C’est là que je décide de flouter les contours avec une des teintes de mon Shimmer Cube The Body Shop qui traînait par là. Effectivement, c’est beaucoup mieux.

(Version 1 du maquillage, lumière naturelle de soirée pas top).

J’ai encore de gros doutes, forcément comme j’ai pas mal galéré, mais il est l’heure d’y aller, un rendez-vous m’attend donc je sors comme ça. Mais je cache quand même mon regard derrière mes lunettes de soleil, persuadée que c’est la cata. Et puis finalement surprise, un premier compliment. Au cinquième, je me dis que mon maquillage ne doit finalement pas être si mal et qu’il faut absolument que je le prenne en photo pour vous le montrer. Et c’est là que la gourdasse qui est en moi est entré en jeu. De toute la journée, je n’ai pas trouvé le temps de prendre les photos. Pourtant, ça a été mon obsession de la journée, je n’ai pensé qu’à ça. Pendant que je me faisais faire les ongles, qu’on me présentait un nouveau rouge à lèvres ou une nouvelle crème, je réfléchissais à comment j’allais m’y prendre. En vain. Ou j’étais trop pressée et en retard pour m’arrêter 5 minutes afin de me tirer le portrait, ou il pleuvait à verse et la luminosité était pourri, ou il y avait trop de monde dans la rue et enfin quand j’ai finalement trouvé le temps et un coin tranquille, la batterie de mon appareil était morte.

(Version 2, à l'ombre, luminosité extérieure. A noter pour le futur : avec ces crayons à la grosse mine, ne jamais se remaquiller la waterline sans miroir sous le nez sous peine de débordements)

Et quand je suis enfin rentrée chez moi le soir, la luminosité était trop pourrie pour qu’on se rende compte vraiment de ce que ça pouvait donner. Sans compter que vu le marathon que j’avais vécu, le maquillage n’était plus en très grande forme comme vous pouvez le constater sur le premier jet de photos. On ne se rend absolument pas compte de la beauté de cette teinte d’Aqua Shadow.

(Version 2, luminosité extérieure, en haut au soleil, en bas avec flash)

Quelques jours plus tard, j’ai donc repris mon courage à deux mains pour essayer de refaire ce maquillage. Bon point numéro 1, maintenant que je connais la technique (pinceau estompeur à bout rond très fin et fard poudre différent pour estomper), ça a été beaucoup plus rapide. J’avais certes galéré la première fois mais là j’en ai pour moins de 5 minutes (je me suis même permis de le faire un matin avant de partir au boulot). Alors, je ne suis pas sûre d’avoir reproduit le même maquillage qui avait été tant complimenté mais ça se rapproche et ça donne une idée en tout cas. Une chose est sûre, je pense refaire ce pseudo smoky coloré très souvent. Car oui, il casse moins la baraque que certains vrais maquillages sublimes que l’on peut voir sur quelques blogs de vraies pros du pinceau. Mais à mon échelle, celle d’une personne lambda, c’est plutôt pas mal. C’est un joli smoky bleu assez facile à réaliser.

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires:

  1. waooou super beau!!!!Je n'ai pas encore tenté le smoky avec l'aqua-shadow mais ça déchire.... bravo.....
    Je suis sûre qu'avec un peu de star powder ou de la poudre de diamant pour le soir ça peu faire un super make-up de soirée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouh bonne idée ! J'y avais pensé pour le noir mais avec celui-ci, ça ne m'avait pas traversé l'esprit. mais c'est vrai qu'avec un fard poudre irisé ou des pigments par-dessus, il serait encore plus waouh.

      Supprimer
  2. Wouh, juste sublime ! :D
    Et c'est vrai que c'est pas les fois où l'on pense que notre make up est le plus réussi que l'on a le plus de compliments ^^
    En tout cas, j'adore ton smoky ;D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et c'est quand on s'est bien appliqué pendant une vingtaine de minutes pour faire une vraie oeuvre d'art qu'on récolte le plus de regard "mais qu'est-ce qu'elle nous a fait celle-là" ;)

      Supprimer
  3. Such a great blog!!! I love it!

    Would you like to follow each others blog via GFC and Bloglovin in order to keep in touch?

    Lots of love,

    www.nicoleta.me

    RépondreSupprimer
  4. C est super jolie et j adoreeeee le bleu :)

    Aria

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup ton makeup... mais pas sur que je l'ose ^^ A qu'est-ce q'on est contradictoires nous les filles ^^

    RépondreSupprimer