lundi 21 janvier 2013

Le retour du bleu sur les yeux avec la palette Black Tango de Make Up For Ever


En faisant mon petit rangement hivernal, le quatuor d’ombres à paupières Graphite de Clarins n’est pas la seule petite merveille retrouvée. J’ai aussi remis la main sur la Palette Black Tango de Make Up For Ever. Une très jolie palette de 4 fards à paupières crème waterproof sortie en septembre dernier dans la collection Black Tango. Cette collection pour l’automne 2012 de Make Up For Ever m’avait vraiment tapé dans l’œil quand je l’avais découvert en mai. A l’époque, je m’étais donc dit que j’avais hâte de vous en parler. Mais pas avant septembre forcément lorsque les produits seraient réellement sorti. J’ai donc rangé précieusement cette palette dans un de mes tiroirs à maquillage. Puis les vacances sont arrivées, je suis partie et j’ai tout oublié.


A mon retour, quand j’ai commencé à tester les nouveautés de la rentrée, j’ai bien sûr pensé à cette palette et à ses 4 jolis teintes de fards à paupières qui répondent aux couleurs des trois vernis à ongles lancés à l’époque en exclu par la marque : un noir aux reflets rouges, un vert émeraude et un bleu saphir, trois teintes très foncées contrebalancées par un blanc pour la touche lumière. Je voulais absolument vous parler de ce très bel objet, avec ses fards crème rangés dans des godets individuels à refermer pour ne pas qu’ils sèchent. J’ai donc retourné tout mon appartement (enfin tout ce qui était sorti) pour la retrouver. En vain (puisqu’elle était bien rangée). J’ai fini par laisser tomber, me disant que c’était un signe. Car ces fards crème waterproof sont bien évidemment des Aqua Cream. 


Or les Aqua Cream et moi avons toujours eu une relation compliquée. Lorsqu’ils sont sortis, j’ai évidemment poussé des cris d’extase devant tant de superbes couleurs. Puis je les ai testé et là mon enthousiasme a été un peu modéré. C’est qu’avec ma paupière grasse, ils me donnaient du fil à retordre. Alors que mes copines s’extasiaient sur leur facilité d’utilisation et les adoptaient en masse, moi j’étais plutôt en mode compliqué, comme avec tous les fards crème. Il faut dire qu’on n’avait pas non plus la même utilisation. La plupart du temps, ils sont posés en base ou alors tout en transparence. Genre t’en mets une couche, t’estompes au doigt et c’est bon t’en as fini avec eux. Moi, j’aime les couleurs intenses, donc j’en mettais plusieurs couches. Ce qui rendait l’estompage moins facile et la sensation pas forcément agréable après le séchage du fard.


 D’ailleurs, lorsqu’on m’a présenté cette palette, si j’ai eu un waouh (parce que quand même elle est superbe, que ce soit son look ou les teintes qu’elle contient), j’ai tout de suite pensé qu’elle n’était pas pour moi. C’est peut-être pour ça d’ailleurs que je l’ai « égarée ». Mon cerveau ayant décrété que nous n’étions pas faites l’une pour l’autre, il a refoulé que je l’avais précieusement rangée. Mais mon cerveau avait négligé quelque chose : une fois la palette retrouvée, l’appel du bleu a été le plus fort. Certes je redoutais un peu le moment où j’allais me maquiller avec. J’ai d’ailleurs choisi un week end car ainsi je me laissais le temps de me planter (j’étais persuadée que ça allait être le cas) et de galérer. Pas besoin de faire les choses en courant car, avec les fards qui me donnent du fil à retordre, vouloir faire vite c’est en général la catastrophe assurée. Mais en même temps, moi qui suis frustrée de bleu depuis un bon bout de temps, je n’ai pas pu résister à cette teinte saphir hyper profonde.


 Je craignais quand même le pire et en fait j’ai été agréablement surprise. Je n’ai pas du tout galéré lors de l’application comme je le pensais, comme c’était le cas avec la plupart des autres Aqua Cream ou même n’importe quel fard crème chez moi. Moi qui ai toujours eu du mal à travailler leurs grands frères, là ça a été plutôt simple. Bon, ça ne s’est pas non plus fait en un coup de pinceau mais il ne m’a pas donné de fil à retordre comme je le pensais. Le maquillage m’a pris un petit peu de temps même si c’est un halo classique mais je n’ai pas bataillé. C’aurait été la même chose avec un fard poudre, il faut juste du temps à mes deux mains gauches pour arriver à quelque chose. Même l’estompage s’est très bien passé à mon grand étonnement. Pourtant estomper un fard crème n’est pas la chose la plus aisée. C’est en général un cercle vicieux, surtout quand tu veux garder de l’intensité. En estompant, tu enlèves trop de couleur donc tu dois en remettre mais alors c’est plus estompé du tout, il faut par conséquent tout recommencer et ainsi du suite. En plus, avec les aqua cream, il faut se dépêcher puisqu’une fois secs, ils ne bougent plus. J’avais d’ailleurs renoncé à porter ceux en ma possession car j’étais bien incapable de les estomper.


Déjà que je suis nulle en temps normal en estompage, avec eux, c’était même pas la peine. Et regarde-là, ça va non ? Je trouve que c’est plutôt correct. Je suis même carrément fière du résultat. Limite, je trouve que l’estompe est mieux faite là que dans la plupart des maquillages avec des fards poudre que je fais. Peut-être parce que j’ai utilisé un fard poudre pour le faire justement, le Midnight Cowboy d’Urban Decay. Ca a permis de mieux flouter les contours. Mais quand même je tiens à décerner au fard un bon point car souvent le mélange ombre crème et poudre est assez explosif et les deux ne se blendent pas bien. Ici, ça a plutôt roulé. Peut-être est-ce une question de texture. J’ai l’impression que celle de ce bleu est plus légère, plus crème, que mes autres aqua cream. Quand il a séché, il n’a plus bougé, tout pareil. Mais, comme d’habitude, pour avoir mon intensité, j’en ai mis plusieurs couches et il n’y a pas eu ce phénomène de durcissement constaté avec certaines teintes originales, où ça me pesait sur la paupière et ça s’effritait même. C’était trop épais. Celui-ci s’est fondu parfaitement dans ma paupière et ne se sentait pas du tout.

 

A voir si les autres teintes seront aussi faciles. Mais en tout cas, tout de suite, je trouve cette palette beaucoup plus intéressante et je suis bien contente d’avoir remis la main dessus (même si c’est un peu tard et qu’elle n’est probablement plus en vente). Hâte de tester les autres teintes et moi qui n’avais plus jamais osé mixer deux aqua creams dans un maquillage après mes premiers tests parce que ça avait été un peu la cata, j’avoue que j’y songe désormais avec cette palette. Peut-être bientôt un maquillage plus élaboré ? La suite au prochain épisode.
Rendez-vous sur Hellocoton !

12 commentaires:

  1. Superbe :)

    Bisous, à très vite !
    New post- http://everydayalook.blogspot.fr/
    Emy

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai trouvé en soldes dans le Seph' de Nimes centre ville vendredi dernier !
    xx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi, je ne suis pas si en retard que ça ;)

      Supprimer
  3. C'est super joli ! Tu as bien fait d'estomper avec un fard, le rendu est top!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais commencé sans et ça ne s'annonçait pas très bien donc j'ai chopé ce petit champagne qui traînait dans ma salle de bains; Et effectivement j'ai bien fait. Ca a aidé l'estompage mais ça illumine aussi le fard bleu, ce qui est plutôt pas mal.

      Supprimer
  4. Les couleurs sont belles, intenses ! Moi j'hésite toujours je dois dire... J'aime la facilité et la rapidité lol, et l'inconnu ben ça aide pas lol....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Question facilité, c'est vrai que les fards poudres, c'est peut-être mieux. Celui-ci comme il est waterproof, faut le travailler avant qu'il sèche, donc pas le temps de réfléchir à ce qu'on va faire.

      Supprimer
  5. Je l'ai achetée des sa sortie... Les fards sèchent trop vite je n'arrive pas a bien m'en servir ! Dommage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je m'attendais à ca vu qu'avec mes autres aqua creams c'était le cas; La plupart, je ne suis jamais arrivée à les travailler. Mais là, je n'ai pas été confrontée au problème avec ce bleu (ou alors peut-être un peu pour le ras de cil inférieur où, comme je n'avais aps le bon pinceau, j'ai travaillé plus lentement). Mais sur la paupière supérieure, ça allait. peut-être aussi parce que j'ai fait un truc hyper simple, avec un mono, il y a moins de "travail". J'ai aussi bossé par étapes successives (poser le fard, estomper, rajouter de l'intensité, estomper, etc.), ça a peut-être également joué.
      On verra avec les autres si je reste sur mon impression positive ou si c'est la déconvenue.

      Supprimer
  6. Bon, pour ton couleur des yeux, le bleu est superbe... :)
    (Les saluts de la République Tchéque. :))

    RépondreSupprimer