dimanche 13 janvier 2013

Collection Mariah Carey d'OPI : les swatches portés des liquid sand et studio shades + preview Euro Centrale


Je me rends compte que je veux faire les choses tellement bien avec le blog que parfois je ne vous parle pas de certains produits même si je le voulais parce que je ne les ai pas testés en long, en large et en travers. C’est surtout flagrant pour les vernis. Changer de vernis tous les deux jours, très peu pour moi. J’admire celles qui le font mais je suis trop paresseuse pour. Je garde donc ma manucure jusqu’à ce qu’elle soit morte (parfois pour gagner du temps, au lieu de changer, je la répare même). Regardons le bon côté des choses : cela me permet de vraiment évaluer la tenue d’un vernis. Le hic, c’est que je passe forcément à côté de nouveautés par manque de temps et d’ongles pour les tester. 


Il y en a tellement qu’à la fin de la saison, je n’ai souvent testé que la moitié des vernis en ma possession. Et, forcément, uniquement les teintes qui me plaisent (enfin la plupart du temps, je m’égare parfois). Mais si je me mets à votre place, les teintes qui me plaisent ne sont pas forcément celles qui vous attirent. Peut-être aimeriez-vous voir les autres posées pour aiguiller un peu vos achats. Donc en 2013, j’ai décidé de faire les choses un chouïa différemment. Je continuerai mes manucures classiques avec mes billets complets tout au long de la saison, mais pour celles qui ont envie de craquer tôt et pas le temps forcément d’attendre trois plombes pour voir à quoi un vernis ressemble, je ferais d’abord un article résumé présentant toutes les teintes d’une collection en même temps. Mais sur un doigt hein. Ne m’en demandons pas trop. Je suis encore trop paresseuse pour vous faire 10 manucures de suite à retirer juste après.


Donc hier soir, je me suis amusée à poser la collection Mariah Carey d’OPI (un peu vite fait, je l’avoue, ça déborde de partout, promis la prochaine fois, je m’applique). Elle est composée de huit vernis : les 4 à la texture sable dont on a beaucoup parlé, les liquid sand, et 4 plus classiques, ou presque. La collection est sortie en janvier (elle doit donc déjà être disponible) et c’est une édition limitée. D’où aussi l’intérêt de vous en parler dès maintenant. Me connaissant, si j’avais procédé normalement, elle aurait déjà été en rupture de stock au moment de ma première manucure avec. 


Enfin, puisque 8 vernis, il me restait deux ongles de libres. J’ai décidé d’y poser des vernis de la collection Euro Centrale. Une petite preview de cette collection que j’aime beaucoup pour vous tenir en haleine avant son lancement en février.


Mais revenons sur les vernis en eux-mêmes. Sur la main gauche, j’ai posé les Liquid Sand, ces vernis à la texture particulière. Ils se posent comme des vernis classiques (comme toujours deux couches pour moi) mais ils ont un fini avec du volume, un peu comme la manucure caviar. Mais en moins volumineux tout de même, ce qui les rend plus agréables à porter. Dans le flacon, ils sont constellés de milliers de paillettes (petites et grosses) et pourtant ils deviennent mat en séchant. Tout en restant tout de même lumineux car les paillettes continuent à briller de mille feux (enfin sur certains plus que d’autres). Avec ces nouveautés qui n’existent nulle part ailleurs, OPI met les vernis à effet à portée de tous. Pas besoin de manucures tirées par les cheveux pour arborer un nail art un peu original (mais facile à porter), on fait juste une manucure classique et le tour est joué.


Côté couleur, nous avons un violet, Can’t Let Go, combinant petites paillettes et flakies moyens. On les voit un peu mais ils restent discrets.


Nous avons ensuite mon préféré, Stay The Night, un noir avec des paillettes rouges. Pas de flakies ici, j’ai l’impression. Je le trouve superbe et très chic.


Nous avons ensuite un bleu clair avec paillettes et flakies un peu plus visibles que sur le violet.


Enfin nous avons le rose The Impossible. Celui-ci se distingue de ses trois camarades. S’il est aussi composé de paillettes et de flakies de taille moyenne, on trouve également dans le flacon de gros flakies en forme d’étoile. J’avoue que ça a tout de suite parlé à mon côté girly. Trop fun ! Le hic, c’est que les étoiles étant forcément plus lourdes, elles ne remontent pas avec le pinceau, elles restent au fond. Après mes deux couches, je n’en avais aucune.


J’ai dû faire une expédition pêche avec mon pinceau et y retourner plusieurs fois pour enfin réussir à décrocher mon étoile. Avant de m’y reprendre aussi à plusieurs fois pour la placer. C’est pour ça que le fini n’est pas tout à fait le même, il est moins sable, plus compact et un peu effet mouillé. Car j’ai mis trop de vernis. Mais j’ai mon étoile :)


Enfin, sur le pouce, j’ai associé deux vernis de la collection Euro Centrale : le superbe bleu OPI… Eurso Euro (que je sens que je vais adorer, non que j’adore déjà), sur lequel j’ai posé Polka.com, un vernis transparent constellé de gros flakies violets, roses et bleus. Je l’adore aussi celui-là. En général, pourtant, les paillettes ce n’est pas mon truc, mais il m’a tout de suite tapé dans l’œil. Et, certes, la pose est un peu plus compliquée qu’un vernis classique (il faut s’appliquer pour une répartition homogène des paillettes) mais pour une première, ça va, je suis assez fière (sur la répartition des paillettes pas sur les débordements ;)).


Sur la main droite, j’ai posé les 4 autres vernis plus « classiques ». Enfin, si on veut. Ils sont quand même assez variés : il y a un fini laqué, un fini irisé, un shimmer et un avec des paillettes et des gros flakies ronds, qui peut être porté seul ou en top coat sur un autre vernis. J’avoue que quand j’ai su qu’OPI s’était associé à Mariah Carey pour créer une collection de vernis, je me suis dit « Pouquoiiiiiiiiiiiiiiii ? ». Parce que bon, Mariah, c’est quand même plus ce qu’elle était. Si elle a encore son aura de diva, elle est clairement ringarde maintenant et bien loin des plus pointues Katy Perry ou Nicki Minaj choisies avant elle. Mais j’ai eu peur aussi, Mariah Carey n’étant pas vraiment la représentante du bon goût. Et puis finalement, je suis assez emballée, par les liquid sand bien sûr mais aussi par quelques unes des 4 autres couleurs.


En fait, le seul vernis que je n’aime pas dans la collection, c’est Sprung, un shimmer à la couleur assez indéfinissable. Bronze orangé ? Pas dans mes goûts en tout cas.


Nous avons ensuite Pink Yet Lanvender, un vernis transparent constellé de petites paillettes bleues et argentées et de gros flakies roses tirant sur le lavande. Je l’ai posé seul sur l’annulaire pour que vous puissiez le voir sans qu’il soit pollué par une autre teinte mais il peut aussi être appliqué en top coat (voir plus bas).


Le plus classique de la collection, c’est Anti-Bleak et son fini laqué. Mais ce violet foncé n’en est pas moins très sympathique.


Puis nous avons le rose irisé A butterfly moment, très Mariah. Il est joli mais peut-être un peu trop nude (non, j’ai pas dit nunuche) pour moi.


Enfin sur le pouce, j’ai posé le joli lavande You’re Such a Budapest, de la collection Euro Centrale, sur lequel j’ai appliqué en top coat Pink Yet Lavender. Je me suis dit que les paillettes ressortiraient mieux sur cette couleur que sur un rose. J’aime assez le résultat. Il est plus sympa posé en top coat que seul quand même, non ?


Et voilà pour ce tour d’horizon de la collection Mariah Carey. Dès demain, je refais une vraie manucure donc si vous avez envie que je teste l’une des teintes de manière plus approfondie n’hésitez pas à me le dire. Je n’ai pas encore choisi le vernis que j’allais porter la semaine prochaine donc je suis ouverte aux suggestions. En tout cas dans la collection Mariah Carey. Euro Centrale ne sortant qu’en février, je vous en reparlerais plus tard (deux grosses semaines, ça passe vite).
Rendez-vous sur Hellocoton !

12 commentaires:

  1. Ils sont tous très jolis !

    J'adore ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est une jolie collection, qui va faire parler (elle fait même déjà parler).

      Supprimer
  2. Stay the night reste mon préféré, je craquerais surement sur celui ci ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, c'est celui qui m'a le plus tapé dans l'oeil. Mais j'avoue que plus ça va, plus j'aime l'étoile du rose.

      Supprimer
  3. Je les trouve tous affreux. OPI nous a habitué a (beaucoup) mieux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que c'est une collection particulière. Moi j'aime bien mais je peux comprendre qu'on n'accroche pas du tout vu qu'ils sont vraiment spéciaux. Après, c'est une collection spéciale en édition limitée, pas la vraie collection printemps. Celle-là est plutôt classiques mais il y a vraiment des teintes superbes. Hâte de vous la montrer.

      Supprimer
  4. Autant j'aime pas la manucure caviar, autant les liquid sand m'attirent plus , en accent nail ... Merci pour ce petit zoom et pour l'effort fait pour présenter une collection complète :)

    RépondreSupprimer
  5. le bleu et le violet liquid sand me tape dans l'oeil...

    RépondreSupprimer
  6. oui le get your number et can't let go sont vraiment pas mal. Je suis d'accord julie :)

    RépondreSupprimer
  7. je suis désolé mais tes ongles gâche toute la beaute des opi ;( c est trop dommage !! laisse les pousser ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, je déteste les ongles longs. J'ai une sorte de phobie. Et puis je trouve les ongles courts beaucoup plus chic, surtout avec des couleurs fortes. Après, c'est vrai que parfois les miens sont trop courts car j'ai un coup de stress et je le ronge (en même temps que je massacre mes cuticules). Mais je n'aurais jamais les ongles longs. En plus avec mes doigts tordus et la forme de mes ongles qui n'est pas pareille sur tous les doigts, ce serait moche sur moi.

      Supprimer
  8. j'aime bien les liquid sand mais avec du top coat
    bizz

    RépondreSupprimer